PRÉPARATIFS - Ce mardi après-midi, Joséphine Baker fait son entrée au Panthéon. TF1 a pu assister en exclusivité aux dernières répétitions.

Des projections géantes sur la façade du Panthéon, comme on peut le voir dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article, évoqueront les mille visages de l’artiste franco-américaine : meneuse de revue iconique des Années folles, Joséphine Baker fut aussi une résistante pendant la seconde guerre mondiale, une militante des droits civiques, une infatigable engagée contre le racisme, et la mère de douze enfants adoptés dans le monde entier. La procession aura lieu sur un tapis rouge déroulé tout au long de la rue Soufflot, depuis le boulevard St-Michel jusqu’au monument néo-classique qui couronne la montagne Sainte-Geneviève.  

À son entrée dans la rue Soufflot, le cortège sera accompagné de la voix de Joséphine Baker elle-même, chantant le très à propos "Me revoilà Paris". Puis son souvenir sera évoqué tout au long de la rue, avec projections vidéo, des chansons de l'artiste, et des textes lus par la comédienne Sephora Pondi. Le Chant des Partisans, interprété par le chœur de l'armée française, rappellera son engagement aux côtés de la Résistance. C'est à l'arrivée sur la place du Panthéon que retentira sa chanson la plus emblématique, "J'ai deux amours", portée par la Musique de l'Air et la voix de Joséphine Baker.

Quelques jours plus avant cette cérémonie, l’équipe de TF1 a rencontré sur place, sous la coupole du Panthéon, un des fils de l'artiste. Les onze de ses douze enfants encore vivants ont participé "dans les moindres détails" à la préparation de l’accueil du cénotaphe de leur mère dans l’impressionnant mausolée. "Elle avait dit : 'Non, la France n’est pas mon pays d’adoption'", rapporte Brian Baker, "'la France, c’est mon pays tout court'".

L'incarnation de l'esprit français
Emmanuel Macron

Deux mille personnes, proches ou anonymes, assisteront à cette cérémonie (à suivre sur TF1 et LCI) qui débutera mardi à 17h30, parmi lesquels les élèves d’écoles portant le nom de l'artiste. C’est Emmanuel Macron qui présidera l’évènement, lui qui tient Joséphine Baker pour "l'incarnation de l'esprit français", ainsi qu’il l’avait exprimé en annonçant son choix en août dernier. Le président de la République lira un discours face au cercueil dans la nef du Panthéon, avant une minute de silence et une interprétation de la Marseillaise par le Chœur de l'Armée française. L'artiste franco-américaine sera la sixième femme à faire son entrée dans ce mausolée, trois ans après Simone Veil, sur plus de 80 illustres "panthéonisés" depuis la création de ce concept républicain en 1791.

Dans le cercueil, la terre des lieux de sa vie

Ce n’est pas la dépouille de l’artiste qui sera transférée au Panthéon, dont le cercueil restera dans le cimetière marin de Monaco, aux côtés de son dernier mari et d’un de ses enfants, non loin de la princesse Grace qui l'avait soutenue dans les dernières années de sa vie. Ce qui entrera au Panthéon pour y consacrer Joséphine Baker dans l’histoire de la Nation, c’est un cercueil chargé de la terre de quatre lieux résumant sa vie : Saint-Louis, dans le Missouri, où elle est née en 1906, la Dordogne où elle vécut plus de trente ans, Paris qu’elle a tant aimé, et Monaco, où elle repose depuis 1975. Pour l’accompagner, la Marseillaise sera jouée par la Garde Républicaine et les chœurs de l'armée, tandis que et des enfants chanteront un air de la diva. 

VIDÉO LCI PLAY - 5 choses que vous ignoriez peut-être sur Joséphine BakerSource : Sujet TF1 Info

Le cénotaphe sera placé dans le caveau 13 de la crypte, où se trouve déjà l'écrivain Maurice Genevoix, dernier entré au Panthéon le 11 novembre 2020, lors d’une cérémonie déjà présidée par Emmanuel Macron.


F. Senneville | Reportage TF1 M. Chantrait, J.F Drouillet, et S. Fortin

Tout
TF1 Info