VIDEO - "L'avion s'est posé de façon remarquable" : retour sur l'exploit de deux pilotes à l'aéroport de La Rochelle

par La rédaction de TF1 Reportage Christine Chapel, Alexandra Guillet, Julie Alfonsi
Publié le 15 janvier 2024 à 9h52

Source : JT 20h WE

Les pilotes d'un petit avion de tourisme se sont fait une belle frayeur à La Rochelle, samedi. Alors que l'appareil s'apprêtait à se poser sur l'aéroport, le train d'atterrissage est resté bloqué.
La rédaction de TF1 revient sur les circonstances qui ont mené à cet incident et le talents des personnes aux commandes.

Un drame a été évité sur le tarmac de l’aéroport de La Rochelle - Île de Ré ce samedi 13 décembre. Lorsqu'un bimoteur s'est présenté sur la piste, prêt à se poser, son train d'atterrissage est resté bloqué. Dès lors, au sol, la tour de contrôle a annoncé aux pilotes de l'avion le passage en état d'alerte. 

"Je vous confirme : on a un service de pompiers niveaux 7, deux camions, un chef de manœuvre et la possibilité de mettre en place un tapis de mousse", peut-on entendre dans un message audio dans le reportage en tête de cet article. Un tapis de mousse a notamment été installé permettant d'amortir le choc avec le sol et surtout d'empêcher que l'avion prenne feu. La dextérité de l'équipage a fait le reste. Aucun dégât n'est à déplorer et personne n'a été blessé. 

Un souci constaté quelques heures plus tôt

"Il s'est posé donc à 17 heures. Je dois vous dire qu'il s'est posé de façon remarquable puisque les pilotes sont parvenus à poser l'avion non seulement sans encombre, mais sans toucher les moteurs", témoigne Thomas Juin, directeur général de l'Aéroport de La Rochelle. 

A noter que quelques heures avant l'incident, les deux pilotes de ce bimoteur avaient constaté lors de la descente que le train d'atterrissage ne sortait pas. Ces derniers avaient alors appelé la tour de contrôle pour demander de l'aide. Une rafale avait décollé immédiatement de la base de Mont-de-Marsan. 

"La première chose, c'est d'essayer de comprendre ce qui s'est passé, ce qui se passe, en quoi on peut l'aider, essayer de le rassurer, lui apporter un œil extérieur par rapport à notre expertise", explique dans notre reportage le Commandant Vincent, pilote de rafale de l'Escadron de chasse 3/30 "Lorraine" de la base aérienne de Mont-de-Marsan (Landes). 

Le petit avion de tourisme a depuis été remorqué pour préciser les causes de l'incident qui aurait pu virer à la catastrophe sans le talent et le sang-froid de ses pilotes.


La rédaction de TF1 Reportage Christine Chapel, Alexandra Guillet, Julie Alfonsi

Tout
TF1 Info