Animaux de compagnie

Labradoodle : la nouvelle race qui rend "wouf" les Américains

TF1 | Reportage Antoine de Precigout, Théo Collet
Publié le 13 juin 2022 à 9h54, mis à jour le 27 juin 2022 à 14h26
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un éleveur a eu l'idée de croiser un labrador et un caniche.
Le "labradoodle" était né, avec des qualités telles que des millions de foyers américains l'ont adopté.
Mais cette manipulation génétique commence à montrer ses limites.

Dans les rues des États-Unis, il y a trois choses que l'on croise en moins de dix minutes : des pick-ups, des drapeaux et des "labradoodles". Ces grands chiens aux poils frisés, presque inconnus dans l'Hexagone, ont envahi les parcs canins des grandes villes américaines. Yolanda Henry s'est lancé dans l'élevage très lucratif de ces labradoodles. À notre grand regret, il n'y a aucun chiot, car ils ont tous été vendus.

À chaque nouvelle portée, les labradoodles se vendent comme des petits pains, malgré un prix bien supérieur aux autres races de chiens : ils coûtent de 1500 à 3000 dollars. 

Des témoignages de maîtres désemparés

Comme celui des caniches, le poil des labradoodles ne fait pas éternuer les plus sensibles. Il y a quelques années en effet, un éleveur a voulu offrir le chien parfait à une amie aveugle mariée à un homme allergique aux animaux. Son idée était de croiser un caniche mâle, dont pelage suscite peu d'allergie, à un labrador femelle, la race des chien-guides. Neuf semaines plus tard, les premiers labradoodles venaient au monde.

Lire aussi

Depuis, ils ont envahi les États-Unis. Des éleveurs peu scrupuleux en ont industrialisé la production, quitte à croiser des chiens ayant des tares génétiques. Selon certains spécialistes, les labradoodles seraient enclins à développer des problèmes de santé ou de comportement, comme de l'agressivité. Sur Internet, il n'est pas rare de trouver des témoignages de propriétaires désemparés. L'inventeur du labradoodle lui-même a récemment déclaré regretter sa création, en partie à cause de ces problèmes génétiques. Malgré leur incroyable succès, les labradoodles ne sont pas toujours pas reconnus comme une race à part entière aux États-Unis.


TF1 | Reportage Antoine de Precigout, Théo Collet

Tout
TF1 Info