La vague de chaleur qui frappe le pays est très précoce.
Le problème pour les familles, c'est que la majorité des piscines municipales ne sont pas encore passées en horaires d'été.

Ce mercredi matin, le mercure affiche déjà 31 degrés. Certains n'ont pas hésité. Ils optent pour la baignade au lac de Peyrolles (Bouches-du-Rhône). "On est là depuis 9h du matin", lance un baigneur. "On ne va pas rester tous les jours-là. Juste une heure et en fin de matinée, on s'en va aussi", ajoute un autre.

La chaleur étouffante a poussé une famille à venir se rafraîchir au bord de l'eau. Une sortie indispensable. "Même la nuit, il fait chaud. Donc, c'est difficile de s'endormir. On profite le matin de se lever tôt et d'aller se baigner", lance une mère. Mais la baignade n'est pas sans risques. Jusqu'à dix degrés d'écart entre la température de l'eau et l'air. Pour éviter l'hydrocution, quelques précautions avant de se jeter à l'eau.

Le poste de secours est fermé. Il n'y a personne pour surveiller les nageurs du jour. Une mère de famille a trouvé la solution, pas de baignade pour elle. Elle reste vigilante et veille sur sa fille. À quelques pas de là, il y a une base de ski nautique. Ici, il n'y a que des nageurs aguerris. Mais la vigilance reste de mise.


TF1 | Reportage S. Boujamaa, P. Fontalba

Tout
TF1 Info