Le 20h

Le succès des cabarets à la campagne

Publié le 23 décembre 2021 à 20h30, mis à jour le 24 décembre 2021 à 0h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les cabarets sont souvent associés à Paris avec le Moulin Rouge et les Folies Bergères. Pourtant, il y en a aussi en régions et ils n'ont pas à rougir de la comparaison. Ils font le plein grâce à des innovations et un rapport plus direct avec le public.

Au “Petit paradis”, depuis la réouverture en septembre, le cabaret est sur un petit nuage avec une salle pleine quasiment tous les soirs. Dès notre arrivée dans cet établissement près d’Agen, le téléphone n'arrête pas de sonner. Parfois, il faut même refuser des clients : “Je n'ai pas une capacité d'accueil de 300 ou 400, je vais me limiter à 230”. Dans les loges, les danseuses finissent de se préparer. Pour elles, le succès s'explique d'abord par le plaisir de ressortir après les différents confinements. “Les gens étaient frustrés, ils ont envie de sortir, de vivre et de profiter vraiment, puis de rêver”.

Loin des grands cabarets parisiens et de ces millions de touristes, la recette ici serait de renouveler chaque année le spectacle. “En étant dans un milieu plus rural, on ne peut pas se permettre de garder un spectacle 2,3,4 ans. On change de spectacles très régulièrement pour les inciter à nous rendre visite à nouveau et leur plaire différemment”. Venus de toute la région, les spectateurs payent l'entrée 28 euros. Ceux qui veulent manger rajoutent entre 15 et 45 euros selon le menu.

Sur les 200 cabarets en France, aucun n'a fait faillite depuis le début du Covid. Trois ont même ouvert ces derniers mois. C'est le cas ici, dans cet établissement de Périgueux en Dordogne. L'année 2022 est déjà presque bouclée avec plus de 70 représentations. Tout est fait pour séduire le client dès son arrivée : photo avec les danseuses, tournée des tables du chef cuisinier et chaque anniversaire fêté par toute la troupe. "On essaie d'avoir une interaction avec le public. C'est toujours très sympa avant de monter sur scène de pouvoir rencontrer les gens, de discuter avec eux”.

Pour attirer un public plus large, les codes du cabaret sont modernisés. En plus de la danse, du chant, des numéros acrobatiques et des effets sons et lumières, “intégration des nouvelles technologies”. Le public ne s'attendait pas à un tel spectacle, à plus de 500 km de Paris. “Pour une petite ville comme Périgueux, c'est super”. L'établissement est complet pour le soir du Nouvel an. Pour rajeunir son public, le cabaret lance dès le mois prochain un spectacle destiné aux familles avec enfants.

TF1 | Reportage Y. Chambon, E. Bream, C. Devaux


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info