"Nos vacances en France" : conseils et bons plans

Moins chers, moins de file d'attente... Le succès des petits parcs d'attractions

Léa Tintillier | Reportage TF1 Alexis Cécilia-Joseph, Marine Derre
Publié le 17 août 2022 à 21h37
JT Perso

Source : TF1 Info

Les petits parcs d’attraction séduisent de plus en plus.
Les responsables essayent en permanence d’investir dans de nouvelles attractions.

Frissons garantis pour toute la famille. Bien cramponné à son wagon, c’est parti pour une descente à 60 km/h. Pour les plus petits comme les grands, mieux vaut avoir l’estomac bien accroché. Originaire de Normandie, la famille de Vincent n’est pas partie en vacances cet été. Alors, ils trouvent dans ce parc d’attraction un petit moment d’évasion. Un vrai bonheur de pouvoir profiter de 40 attractions sans d’interminables files d’attente. "Vous venez dans un parc où vous attendez une heure et demie pour faire une attraction, c’est du temps de perdu. Là, ils vont un peu partout, ils passent partout vite fait et c’est bien", apprécie Vincent. 

Les petits parcs d’attraction séduisent de plus en plus. Depuis le mois d’avril, le parc Saint-Paul a déjà attiré plus de visiteurs que sur l’ensemble de l’année passée. Après deux saisons plombées par le Covid, il remonte la pente et vise 400.000 entrées en 2022 avec des prix toujours attractifs : moins de 30 euros à débourser pour un billet d’entrée. 

Pour les Chartier, une famille de Picards, la possibilité d’amener son casse-croûte dans l’enceinte du parc soulage aussi le porte-monnaie. "Le fait d’avoir fait les sandwichs, d’avoir gagné sur le budget, on va leur acheter une petite glace et une petite crêpe pour leur faire plaisir, si elles sont sages bien sûr", sourit le père de famille. 

De nouvelles attractions

Et depuis le début de l’été, avec des journées très chaudes, le stand de glaces ne désemplit pas. "Il a été ouvert tous les jours non-stop depuis le 1er juillet, on ne l’a pas fermé, tandis que l’année dernière, il y a eu quelques jours quand même où il était fermé au public. L’argent qui est engrangé grâce à ces recettes supplémentaires nous permettra de développer de nouveaux investissements", affirme Etienne Montecchio, responsable des opérations du parc. 

Lire aussi

Des manèges toujours plus spectaculaires comme le Nebulaz en cours d’installation depuis le début de l’été. "On a ciblé un manège avec des sensations accessibles à partir de 1,05 mètre pour que papa, maman et les enfants puissent avoir peur gentiment et tous ensemble. On a besoin de se renouveler sans cesse pour faire revenir les visiteurs et pour vraiment qu’ils aient envie de redécouvrir à chaque visite de nouvelles attractions", poursuit Etienne Montecchio. Encore quelques tests pour cette nouveauté qui pourrait ouvrir fin août. De quoi ravir les derniers vacanciers de l’été. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Alexis Cécilia-Joseph, Marine Derre

Tout
TF1 Info