Le 13H

Désormais, les restaurateurs sont obligés de vous proposer un doggy bag

L.G
Publié le 1 juillet 2021 à 15h31
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

GASPILLAGE ALIMENTAIRE - À partir de ce jeudi 1er juillet, les restaurants doivent proposer un doggy bag à leurs clients. Une petite révolution.

Un plat pas terminé, un dessert à peine entamé... Avis à ceux qui ont les yeux plus gros que le ventre : à compter de ce jeudi, les restaurateurs ont l'obligation de proposer à leurs clients des contenants réutilisables ou recyclables pour qu'ils puissent emporter leurs restes à l'issue du repas.

Ces doggy bags sont en effet inscrits dans la loi Agriculture et alimentation, pour lutter contre le gaspillage alimentaire, estimé à plus d'1,5 million de tonnes de nourriture gâchée chaque année dans la restauration française. 

Une nouvelle plutôt bien accueillie par les consommateurs. "On n'a pas toujours un gros appétit, c'est toujours embêtant de laisser dans l'assiette et de gaspiller", souligne un habitant de Reims dans le reportage de TF1 n tête de cet article. "Réchauffer c'est différent, mais ça permet d'être sûr qu'on ne gâche pas et que ça ne part pas à la poubelle", estime une autre. 

Face à cet enthousiasme des clients, les restaurateurs, eux, émettent quelques réserves. Comme le cuisinier du restaurant l'Edito de Reims, qui pointe le  surcoût d'emballage, que représentent ces petites boîtes. "Une boîte comme celle-ci, on la touche hors taxe 1 euro, ça ampute notre bénéfice", explique-t-il.

Une pratique encore peu répandue en France

Autre point mis en avant par Joël Oudin, Président de l'union des métiers de l'industrie et de l'hôtellerie de la Marne, l'impact sur la cuisine. "Si le plat est mis dans la voiture au mois d'août, qu'il fait 40°, qu'on le fait réchauffer, si c'était un plat en sauce et que la sauce tourne, le client va se dire que ce n'était pas très bon", schématise Joël Oudin. 

Mais les plats en sauce devraient avoir encore de longs jours devant eux. Bien que démocratisée avec les confinements successifs et le développement de la restauration à emporter, ces petites boites en carton très populaires dans les pays anglo-saxon, ont peiné jusqu'ici à s'implanter en France. Selon un sondage YouGov réalisé en 2014, demander un doggy bag fait radin pour 15,1% des répondants, 11,1% d'entre eux considérant cela comme impoli, et 5,1% estimant que ce n'est pas hygiénique. Enfin, 33,8% d'entre eux considéraient la pratique comme tout simplement inutile. Reste à savoir si les mœurs ont, depuis, évolué.


L.G

Tout
TF1 Info