Canicule : la France face à une nouvelle vague de chaleur

Sécheresse : les troupeaux dans les alpages durement touchés

TF1 | Reportage Julien Cressens, Xavier Boucher, Thomas Leroy
Publié le 5 août 2022 à 15h35, mis à jour le 5 août 2022 à 15h47
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Toutes les régions de France sont durement frappées par la sécheresse.
Elle atteint même les alpages, au point que certains ne trouvent plus assez d'eau pour leurs bêtes.
Le JT de TF1 est allé, à Jarsy (Savoie), à la rencontre des éleveurs, contraints de descendre dans la vallée pour s'approvisionner en eau.

"Plus d'une centaine de communes en France aujourd'hui n'ont plus d'eau potable." C'est ce qu'a annoncé le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, ce vendredi 5 août, lors d'une visite dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il a qualifié la situation "d'historique". Même dans les montagnes, la sécheresse bat des records. C'est le cas dans cet alpage à Jarsy (Savoie) à 1 700 mètres d'altitude. L'eau y est devenue une denrée rare. Les sols brûlés et asséchés ne permettent pas de nourrir correctement les bêtes. Les vagues de chaleur à répétition de ces dernières semaines entraînent en effet des conséquences désastreuses pour les animaux et les éleveurs. À Jarsy, les frères Dupérier n'ont plus le choix. Depuis dix jours, ils doivent descendre chercher de l'eau dans la vallée. À bord de son camion-citerne, Pierre parcourt un périple de 45 minutes, sur les chemins escarpés du massif des Vosges.

Des pertes colossales pour les éleveurs

L'eau, il la prend, chez lui ou dans des sources de la commune. Avec 10.000 litres à chaque chargement, cela ne lui permet même pas de tenir la journée. "Quand il fait vraiment chaud, il faut 12 mètres cubes", explique-t-il. Il doit donc faire les allers-retours tous les jours. Pour ces agriculteurs, c'est du temps et aussi de l'argent. En effet, cela représente 300 euros de carburant par semaine. C'est le prix à payer pour que leurs vaches aient de l'eau et restent sur l'alpage. C'est essentiel pour garder la qualité du fromage.

Lire aussi

Pourtant, certains agriculteurs n'ont pas les moyens financiers pour continuer l'alpage. À cause de la sécheresse, l'herbe manque. Il n'y en aura donc pas pour tout le monde. Jean Lebert, également éleveur, explique dans le reportage en tête d'article, qu'il a dû se séparer de cinq bêtes. Moins de vaches donc moins de lait. Pour lui, les pertes s'élèveront à 20 000 euros, soit le salaire qu'il avait prévu de se verser cette année. Beaucoup d'éleveurs rencontrent des difficultés à nourrir et abreuver leurs bêtes. De leur côté, les agriculteurs peinent à maintenir leur récolte. Plusieurs collectivités ont ainsi imposé des mesures de restrictions d'eau ces dernières semaines. Dans ce contexte, la première ministre a activé, ce vendredi 5 août, une cellule de crise pour mener avec les préfets des concertations sur l'usage de l'eau.


TF1 | Reportage Julien Cressens, Xavier Boucher, Thomas Leroy

Tout
TF1 Info