24H Pujadas

Les partis pris : Mélenchon évoque la “terreur” ; “Sobriété, pas le choix pour les Français” ; “Les migrants, enjeux des midterms aux Etats-Unis” ; “Harcèlement scolaire, ça suffit !”"

Publié le 7 octobre 2022 à 19h31
JT Perso

Source : 24H PUJADAS, L'info en questions

Tous les soirs, Jean-Michel Aphatie, Nicolas Bouzou, Catherine Jentile et N'Fanteh Minteh donnent leurs points de vue sur un sujet d'actualité dans 24H Pujadas sur LCI.

La “terreur” dont évoque Jean-Luc Mélenchon fait allusion à la Révolution française. Mercredi 5 octobre, Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des Jeux de Paris 2024 a dévoilé la carte du parcours du marathon entre Paris et le château de Versailles. Ainsi, il dit “souhaiter rendre hommage à un fait marquant de l’histoire de France”. En réplique, Jean-Luc Mélenchon a tweeté : “Le 5 et 6 octobre 1789, les femmes marchent sur Versailles contre la vie chère. Elles ramènent le roi, la reine et le dauphin de force à Paris sous contrôle populaire. Faites mieux le 16 octobre”. Des propos qui ont étonné et ont fait réagir plus d’un, précise Jean-Michel Aphatie.

En suivant les prévisions de production énergétique d’EDF, Nicolas Bouzou remarque que ce n’est pas rassurant pour les Français cet hiver. On peut imaginer des coupures d’électricité. La disponibilité du parc reste assez basse. Il n’est pas sûr que nous passerons l’hiver sereinement. De nous-même, pouvons-nous diminuer notre consommation énergétique ?

Catherine Jentile s’est intéressée au cas des migrants aux Etats-Unis qui sont devenus comme des pions que l’on déplace d’un bout à l’autre du pays pour des raisons purement électoralistes. Des élus républicains du Sud, à la frontière mexicaine, ont décidé d’envoyer vers les grandes villes démocrates du Nord-Est des milliers de migrants. Joe Biden s’est dit scandalisé par ces méthodes. À quelques semaines des midterms, certains élus républicains ont décidé de se débarrasser des migrants. La droite veut ainsi démontrer comme l’échec flagrant de l’administration actuelle concernant le contrôle de la frontière avec le Mexique, qualifiée de passoire par les Républicains.

N'Fanteh Minteh a souligné que cela fait 20 ans que l’Etat a mis un mot sur le harcèlement scolaire. Cela fait dix ans qu’il y a une réelle prise de conscience grâce à diverses associations qui se mobilisent contre ce fléau et aux victimes qui témoignent. Un enfant sur dix c’est-à-dire entre 800 000 à un million d’élèves subissent soit des moqueries, soit des violences verbales ou physiques en milieu scolaire. De nouveaux indicateurs factuels montrent que la situation s’aggrave. La plateforme “Stop Harcèlement”, lancée par le gouvernement, reçoit deux fois plus d’appels.

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info