Les trottinettes sont-elles trop dangereuses ?

Publié le 25 juin 2021 à 20h10, mis à jour le 26 juin 2021 à 0h11

Source : JT 20h WE

Les trottinettes électriques sont régulièrement impliquées dans des accidents graves. Ces derniers temps, les piétons alertent sur leur dangerosité. Jeudi, deux femmes ont été interpellées. Elles ont pris la fuite après avoir percuté et tué une passante.

Une heure du matin à Paris, le 14 juin dernier, une promeneuse doit être réanimée à même le sol. Elle était victime d'un arrêt cardiaque après avoir été percutée par une trottinette électrique. Myriam, italienne de 31 ans, mère de deux enfants, venait de quitter le restaurant où elle travaillait. Elle est décédée deux jours plus tard à l'hôpital. Les auteurs présumés prennent la fuite. Mais les deux infirmières seront interpellées dix jours après les faits grâce aux caméras de vidéosurveillance. Elles conduisaient une trottinette de location sans respecter aucune règle. "Elles étaient deux sur une trottinette. Ce qui n'est pas autorisé. Puis, elles roulaient, ont utilisé une trottinette sous l'emprise de l'alcool", précise David Belliard, adjoint (EELV) à la mairie de Paris en charge des transports.

Depuis 2019, les trottinettes électriques n'ont plus le droit de rouler sur les trottoirs. Le casque n'est pas obligatoire en ville, mais si vous roulez à plus de 25 km/h, l'amende est de 1 500 euros. Pourtant, certains modèles en vente libre permettent d'aller beaucoup plus vite, jusqu'à 100 km/h. Depuis deux ans, la sécurité routière tient le compte des accidents provoqués par ces engins électriques. En 2019, ils ont fait dix morts et 554 blessés, en 2020, sept morts et 774 blessés. Près de la moitié d'entre eux souffrent d'un traumatisme crânien.

Les familles des victimes s'organisent aujourd'hui et réclament une réglementation permettant d'identifier les conducteurs, des plaques d'immatriculation par exemple. En cas d'accident mortel aggravé par un délit de fuite, la peine maximale prévue par le code pénal est de dix ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info