Sur le littoral du Nord, les plages de sable fin sont baignées par l'air marin iodé.
Dans les fermes qui dominent la mer, les animaux profitent de ce climat particulier.

Imaginez un peu : vivre et travailler toute l'année dans un décor de carte postale. Laurent est un chanceux. Sa ferme se trouve au bord de la Manche. "Je suis choyé, c'est vrai qu'une ferme située face à la mer, en haut des falaises, c'est pas fréquent", a-t-il conscience. De son champ, il contemple la baie de Wissant, la mer et au bout, l'Angleterre, à 34 kilomètres.

Le lin, trésor de la Côt d'Opale

À 95 kilomètres de là, en baie de Somme, la terre et la mer sont encore plus liées. C'est là que sont élevés les fameux agneaux de prés salés. Au gré des marées, la baie est recouverte par l'eau de mer. Les animaux se nourrissent de cette herbe salée. Voilà pourquoi leur chair est beaucoup moins forte et plus tendre. C'est ce qui rend cet élevage quasi-unique dans le pays. Il n'y a qu'au Mont-Saint-Michel qu'on retrouve des agneaux de prés salés.

Plus au Nord, le lin pousse à quelques mètres de la côte, derrière le cap Gris-Nez. Le bleu des fleurs rappelle celui de la mer et du ciel, élégant décor. Frédéric est l'un des 3000 liniculteurs de la région. Et comme la grande majorité de ses collègues, il a choisi la Côte d'Opale pour faire pousser son lin, car le climat océanique est particulièrement adapté. Une filière d'excellence. L'Hexagone est le premier producteur au monde. Le lin, c'est l'un des premiers trésors de la Côte d'Opale.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Vincent Lamhaut, Tanguy Joire

Tout
TF1 Info