Un maire nordiste a décidé de payer les salariés municipaux même s'ils feront grève le mardi 31 janvier.
L'élu LFI a fait ce choix pour faciliter la mobilisation contre la réforme des retraites.
La mairie de Faches-Thumesnil restera néanmoins ouverte le 31 janvier.

Une mesure inédite. Dans le Nord de la France, le maire de Faches-Thumesnil a décidé de ne pas retirer le salaire des salariés de la mairie même s'ils font grève le mardi 31 janvier. Patrick Proisy, élu affilié à La France Insoumise, dit avoir fait ce choix pour que les employés municipaux conservent leur pouvoir d'achat et qu'ils puissent participer à la mobilisation contre la réforme des retraites s'ils le souhaitent.

"La retraite c'est 60 ans à taux plein !"

Sur le réseau social Twitter, le maire Patrick Proisy a précisé sa mesure."J'ai décidé que les heures de grève ne seraient pas décomptées du salaire à partir de 14h", explique-t-il. Cela permettra selon lui aux employés municipaux de se rendre dans l'après-midi à la manifestation de Lille le mardi 31 janvier.

Pour l'élu LFI, une chose est sûre : "La retraite c'est 60 ans à taux plein !". Sa volonté de faciliter la mobilisation contre la réforme des retraites a été saluée par plusieurs de ses administrés, sous son post Twitter.

Contrairement à d'autres mairies, celle de Faches-Thumesnil restera ouverte le mardi 31 janvier. Les agents municipaux qui ne souhaitent pas faire grève pourront venir travailler sans problème.

Une deuxième journée de grèves et de manifestations est prévue ce mardi 31 janvier contre la réforme des retraites du gouvernement. Une première journée le 19 janvier avait réuni dans la rue entre 1 et 2 millions de personnes.


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info