Les Français face à la pénurie de carburants

Tourisme : faute de carburant, un week-end au ralenti

TF1info| Reportage : S. Pinatel, et Mérième Stiti
Publié le 15 octobre 2022 à 20h11
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les Français préfèrent économiser leur essence en vue de la semaine de travail.
Les voitures sont restées au garage ce weekend, et les professionnels du tourisme s'en aperçoivent.
De Thoiry à Chantilly, TF1 s'est rendu sur des sites étrangement déserts.

Des gradins clairsemés, des allées quasi-désertes : les animaux du zoo de Thoiry (Yvelines) goûtent à une certaine tranquillité, comme on peut le voir dans le reportage en tête d'article. Le zoo, réputé pour son safari en voiture, est logiquement directement impacté par la pénurie de carburant. À peine 600 visiteurs, au cours d'un samedi qui aurait dû en compter environ 1500, selon la présidente du groupe Thoiry. 

Une crise dont s'accommodent cependant les grands-parents rencontrés par notre équipe. Le réservoir plein, sans une semaine de travail à assurer ensuite, ils se réjouissent de pouvoir profiter d'une sortie avec leurs  petits-enfants, sans la foule habituelle.

Les Franciliens étaient moins nombreux à s'aventurer sur les routes ce weekend. Et les lieux difficilement accessibles en transports en commun en ont pâti. Le château de Chantilly, par exemple, enregistre une baisse de 30 % de sa fréquentation depuis quelques jours.

Lire aussi

La situation est tendue partout, et nombreux sont aussi les Français qui ont renoncé à leur weekend au bord de mer. À Honfleur, depuis le début de la crise, le nombre de touristes a baissé de moitié. Un hôtel a enregistré 25 % d'annulations, pour ce deuxième week-end affecté par la pénurie d'essence. Les professionnels du tourisme espèrent un déblocage rapide avant les vacances de Toussaint.


TF1info| Reportage : S. Pinatel, et Mérième Stiti

Tout
TF1 Info