COVID-19 - Depuis 15 mois, le masque est obligatoire en entreprise, même pour les salariés vaccinés. Un récent sondage montre que 74% souhaiteraient s'en débarrasser. Est-ce légalement envisageable ?

Ils sont au bureau avec le masque sur le nez depuis le matin. Ces salariés l'avouent, ils n'en peuvent plus. "Avec grand plaisir, je m'en passerais", reconnaît l'une d'elle. "Au vu de la situation actuelle, on peut se dire que ça commence à être lourd", renchérit  son collègue, dans le reportage en tête d'article. 

Le port du masque est d'autant plus difficile à justifier que cette entreprise, où les équipes de TF1 se sont rendues, se situe dans les Landes, un département où le virus circule peu. "Il y a un paradoxe là-dessus, c'est certain", assure une salariée en soulignant que "les écoliers ne portent plus le masque alors qu'ils sont a priori plus en contact les uns avec les autres" que les employés dans les entreprises. 

Un pass sanitaire en entreprise ?

Mais la gérante n'a pas d'autre choix que d'appliquer la loi. "En théorie, il n'y a pas d'aménagement possible : quand on est plusieurs, on met le masque. Néanmoins, il y a du bon sens : quand les locaux sont aérés et qu'on est installés dans une grande surface, je suis la première à en avoir assez du port du masque", confie Gwenaëlle Maisonneuve, responsable de la société Eten Environnement, à Saint-Paul-Lès-Dax. 

Certains patrons souhaitent ainsi aller au-delà des mesures prévues par la loi. Concrètement, ils veulent rendre le pass sanitaire obligatoire dans l'entreprise pour supprimer le port du masque. Mais à quelle condition une telle mesure peut-elle être mise en place ? "Si la loi le décidait, il y aurait une possibilité de mettre en place le pass sanitaire en entreprise. Ce serait alors forcément en deux temps : il y aurait d'abord une loi qui autoriserait ensuite à préciser la mesure par décret", détaille Maître Amélie d'Heilly, avocate au cabinet Latournerie Wolfrom. L'Italie a déjà sauté ce pas. Un décret imposant le pass dans toutes les entreprises sera appliqué dans 10 jours. Les salariés sans pass seront suspendus sans rémunération. Ceux qui fraudent seront passibles d'une amende de 1500 euros.


TF1

Tout
TF1 Info