Le WE

Ménage : les hommes s'y mettent (enfin)

Virginie Fauroux | Reportage vidéo David De Araujo et Maud Gatineau
Publié le 9 mai 2022 à 9h52
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les hommes sont de plus en plus nombreux à se consacrer aux tâches ménagères.
C’est même devenu tendance sur les réseaux sociaux.
Mais on reste encore loin de l’égalité parfaite.

Les tâches ménagères et eux, ça fait deux. Enfin, en général. Car Olivier est, ce que certains appelleront, un homme moderne. À la maison, à grand renfort d’aspirateur et de lingettes micro-fibres, c’est plutôt lui qui se charge du grand nettoyage. "J'ai vu mon père faire le ménage, participer aux tâches ménagères et ma mère m'a inculqué aussi ces valeurs-là", dit-il dans la vidéo du JT de 20H de TF1 en tête de cet article. 

Une valeur très appréciable en couple. Son épouse, Véronique, travaille jusque tard le soir. Alors tout ce qui peut alléger sa charge mentale est bon à prendre. "Je rentre et puis les choses sont faites. C'est appréciable et c'est un soulagement aussi", témoigne-t-elle.  

Des clichés tenaces

Olivier est-il un cas à part ? De moins en moins si l'on regarde les chiffres de l'Insee. Il y a 25 ans, seuls 17% des hommes s’occupaient des tâches domestiques. Aujourd'hui, c’est 27%. Du mieux donc. Mais en interrogeant les Français, on se rend compte que le chemin est encore long. Par exemple, à la question : "qui fait le ménage à la maison ?". "C'est plutôt moi", répond une jeune femme. Quant une autre avoue : "La lessive, c'est sûr que c'est moi parce qu'il ne sait pas se servir de la machine". Il faut dire que certains clichés sont tenaces. Souvenez-vous du film "Madame Doubtfire", Robin Williams se déguise en femme pour manier le plumeau, ou du clip du groupe Queen "I want to break free" où Freddy Mercury en mini-jupe en cuir passe l'aspirateur.

Signe d’une évolution, le ménage n’est désormais plus tourné en dérision. C’est même une tendance qui se conjugue au masculin sur les réseaux sociaux. Bruno Ginesti est influenceur. Il poste régulièrement des tutos sur le ménage. Ce jour-là, il dévoile par exemple une astuce pour nettoyer les couverts encrassés. "Je prends cette petite poudre qu'on appelle le blanc de Meudon", explique-t-il face à son smartphone. 

Une passion qui remonte à l'enfance : "J'ai des souvenirs très lointains de moi enfant où j'attendais que mes parents sortent faire les courses pour passer un coup d'aspirateur ou de serpillère. Et je me rappelle très bien de leur satisfaction quand ils rentraient à la maison. C'est vraiment quelque chose qui m'anime", raconte-t-il. 

Vidéo après vidéo, il promeut un monde où chacun prendrait enfin ses responsabilités. Mais il faut encore convaincre les plus récalcitrants. En témoigne les statistiques de son compte Instagram. "Je suis suivi par 16% d'hommes et 84% de femmes", lance-t-il. Alors, à quand l’égalité parfaite face aux tâches ménagères ?

Lire aussi

Aurélie Schneider, psychiatre spécialiste du couple, est optimiste. Pour elle, les nouvelles générations sont en train de bousculer les codes. "Entre 20 et 30 ans, la répartition des tâches est nette. Beaucoup de jeunes femmes sont assez féministes et elles ont très envie de partager les tâches, d'aller diner avec leurs copines, de faire du sport, d'accéder aux loisirs au même titre que les hommes", admet-elle. Dernier argument, selon une très sérieuse étude américaine, des tâches mieux réparties permettraient d’avoir une vie intime plus épanouie.


Virginie Fauroux | Reportage vidéo David De Araujo et Maud Gatineau

Tout
TF1 Info