Montagne : le système D pour ne pas sombrer

Publié le 6 décembre 2020 à 20h22, mis à jour le 7 décembre 2020 à 0h34

Source : JT 20h WE

Privées de remontées mécaniques, les petites stations de ski profitent au maximum de toutes les autres activités. Illustration dans le Massif du Sancy.

Pas de remontées mécaniques pour Patricia Vergnol, mais la monitrice de ski et accompagnatrice équestre veut pouvoir ferrer à nouveau ses chevaux. C'est sa seule option pour gagner sa vie cet hiver, tout en satisfaisant la clientèle de Noël. "Les clients seront là, il va falloir leur proposer des activités. Pour moi, ça va être un peu laborieux".

Si à Chastreix, les remontées mécaniques vont rester à l'arrêt, les options pour s'amuser ne manquent pas. Benjamin Chevalier, responsable du magasin Ski'N Sun à La Bourboule, espère que les touristes miseront sur les raquettes. Une activité praticable sur les pistes de ski de fond comme en pleine nature. "Les crampons dessous vous permettent de marcher sur la glace ou sur la neige et d'aller vous promener en pleine nature".

Au Mont-Dore, on attend le feu vert du gouvernement pour réaménager les parcours d'accrobranche afin qu'ils répondent aux exigences sanitaires. Mais cette adaptabilité des professionnels de la montagne a un coût. "Il nous faut plus de personnel. Il faut qu'on soit au minimum trois pour ouvrir le parc, parce qu'il faut une personne à l'accueil, une personne aux consignes de sécurité et une personne en surveillance", détaille Gilles Riocreux.

Depuis quelques jours, le téléphone de Jean-François Cassier s'est remis à sonner. Il enregistre une hausse des réservations pour des balades en chiens de traîneaux. L'activité est compatible avec les exigences imposées par la crise sanitaire. "Déjà, c'est des familles, ça va être par exemple un couple avec deux enfants. Du coup ils sont entre eux, donc ce n'est pas un souci. Comme c'est la même famille, ils peuvent caresser plusieurs chiens". En attendant les consignes gouvernementales, il ne lui reste plus qu'à damer la piste et entrainer la meute.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info