Le WE

"Insupportable" : dans les Vosges, les randonneurs excédés par les motards

Léa Tintillier | Reportage TF1 Sofiane Aklouf, Éric Schings
Publié le 29 juin 2022 à 16h12
JT Perso

Source : JT 20h WE

Dans les Vosges, les randonneurs demandent aux autorités d'intervenir pour limiter le bruit des motos.
Excédés, des marcheurs ont manifesté le week-end dernier.
À la décharge des motards, la crête des Vosges est à couper le souffle.

Un écrin de verdure, le tintement des cloches des vaches, le grand air. La bande son des alpages… ou presque. Par beau temps, entre 200 et 700 motos passent chaque jour plein pot sur cette route des Crêtes transformée en circuit. Deux passionnés, rencontrés par le 20H de TF1 dans le reportage en tête de cet article, affirment ressentir des sensations inépuisables. "C’est l’amusement, les retrouvailles avec les amis, le plaisir du deux roues, la liberté quoi", témoigne l’un d’eux. "Sur les crêtes, il y a très peu d’habitations donc c’est sûr qu’on fait un peu plus de bruit. C’est là qu’on va tirer dedans", sourit l’autre. 

Français, Suisses, Allemands, Belges... Des touristes de toute l'Europe viennent parcourir les 90 kilomètres d'asphalte, de virages et de sensations fortes. Loin des limitations de vitesse, les bruits des motards se font beaucoup plus entendre, de quoi exaspérer les randonneurs, adeptes de silence et de nature. "C'est devenu totalement insupportable. On n'est plus dans la nature, on est au bord d'une route", déplore un randonneur. 

Un tourisme attendu des auberges

Pour les habitants de la région, il est temps d'agir contre les excès des motards. "Il faut envisager une autre forme de tourisme dans les Vosges, sinon, on court à la catastrophe", lâche l'une d'entre eux. Ils réclament des mesures pour retrouver une montagne paisible. "Il faut fermer deux portions de route, limiter la vitesse sur les accès des hauts cols à 60 km/h et mettre en place des contrôles de vitesse et de bruits avec des radars spécialisés", précise Dominique Humbert, président - SOS Massif des Vosges.

Lire aussi

Mais cette envie de tranquillité ne fait pas les affaires de tout le monde. Au printemps et en été, une quinzaine d'auberges vivent aussi de cette passion des motards pour ce petit coin des Vosges.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Sofiane Aklouf, Éric Schings

Tout
TF1 Info