En ce moment, l'école souffre particulièrement du Covid. 9 200 classes ont été fermées en France. 7% des professeurs sont actuellement absents. Jeudi soir, le ministère a allégé le protocole sanitaire imposé aux enfants mais cela reste très compliqué.

Dans cette école en région parisienne comme partout en France, les cas se multiplient. Selon les chiffres publiés hier par le ministère de l'Éducation nationale, 47 453 élèves de la Maternelle à la Terminale étaient positifs au Covid-19. Le protocole mis en place depuis lundi est clair. Lorsqu'on décèle un cas de Covid, tous les autres élèves de la classe doivent être testés à trois reprises : le jour même, puis deux jours plus tard et une dernière fois le quatrième jour.

Trois tests en une semaine, c'est un parcours du combattant pour de nombreuses familles, un moment difficile psychologiquement pour les enfants. Seule bonne nouvelle : en cas de test antigénique positif, il ne sera plus nécessaire de le faire confirmer par un PCR. En première ligne, les enseignants et le personnel de l'Éducation nationale ne sont pas épargnés. 5 631 sont positifs. En raison de ces arrêts-maladie, 28 établissements et plus de 9 000 classes sont fermés.

Dans cette école maternelle de Seine-Saint-Denis, il manque un enseignant sur deux. Selon la directrice, aucun remplaçant n'a été envoyé par la direction académique, faute de personnel. Alors, certains rectorats recrutent via une plateforme numérique comme à Nice (Alpes-Maritimes) où quelques retraités ont repris du service. Ces recrutements en urgence des retraités ou d'étudiants sont mis en place pour tenter de sauver une situation très chaotique. Mais ce n'est pas suffisant pour les organisations syndicales qui appellent à la grève jeudi prochain.

TF1 | Reportage J.P. Féret, M. Stiti, V. Capus


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info