VIDÉO - Ocean Viking : l'éprouvant parcours des migrants jusqu'à Toulon

TF1 | Reportage Esther Lefebvre, Patrice Roubaud, Pauline Lefrançois
Publié le 11 novembre 2022 à 10h25, mis à jour le 11 novembre 2022 à 10h36

Source : JT 20h Semaine

Après un long calvaire, le navire humanitaire a accosté ce vendredi matin, peu avant 9 h, à Toulon.
Ni Malte, ni l’Italie n’ont voulu accueillir les 234 migrants à bord, parmi lesquels 57 enfants.
Pour la première fois, la France les accepte sur son sol.

Au large de la Corse ce jeudi après-midi, une équipe de TF1 parvient à filmer le navire humanitaire. Après des semaines d’errance, l’Ocean Viking vient tout juste de mettre le cap sur Toulon. À son bord, ces images tournées par l’association SOS Méditerranée montrent les conditions de vie plus que précaires des migrants depuis la mi-octobre.

Une première en France


Ils sont 234 selon l’équipage dont une dizaine de femmes, et 57 mineurs dont cinq âgés de moins de cinq ans. "On a envie de voir la terre. Il y a des gens malades. Il y a des femmes et des enfants. La situation est très compliquée", alerte un rescapé dans la vidéo en tête de cet article.

L’Ocean Viking les avait récupérés en pleine mer en perdition sur des embarcations de fortune au large de la Libye. Entre le 22 et le 26 octobre, les sauvetages se sont enchaînés de jour comme de nuit. Mais depuis, impossible d’accoster. Ce lundi, l’Ocean Viking est à quelques kilomètres de la Sicile, mais l’Italie refuse d’ouvrir ses ports.

Direction, alors, la Corse, ce jeudi à la mi-journée, quatre migrants sont évacués par l’armée pour des raisons de santé. La France donne alors son feu vert à titre exceptionnel. Le bateau pourra accoster à Toulon. "Nous sommes soulagés, on a presque évité la catastrophe", assure Fabienne Lassalle, directrice adjointe de l'association SOS Méditerranée.  Ils ont en effet été accueillis dans la matinée, à 8h50, dans la base militaire de Toulon. 

Les rescapés devraient être placés dans une "zone d'attente" hors du port militaire, sur un centre situé sur la presqu'île de Giens sur la commune de Hyères, à l'ouest de Toulon. Le centre d'hébergement pourrait rester une vingtaine de jours.

Pour la France, c’est une première alors que chaque année, environ 2000 personnes sont secourues en mer par l’association SOS Méditerranée.


TF1 | Reportage Esther Lefebvre, Patrice Roubaud, Pauline Lefrançois

Tout
TF1 Info