La situation n'est toujours pas sous contrôle dans les quartiers nord de Nouméa.
Sur la presqu'île de Kaméré, isolée par les bastions des insurgés, plusieurs maisons particulières ont été détruites.
Un habitant, qui a perdu sa maison dans les flammes, a confié sa détresse au 13H de TF1.

Au cœur du quartier résidentiel de Kaméré, à Nouméa, la maison s'est embrasée en quelques minutes. Elle est vide, c'est un voisin qui a filmé les images que l'on voit dans le reportage ci-dessus, et a alerté le propriétaire. Celui-ci était parti depuis plusieurs jours avec sa famille. "J'ai reçu une notification sur mon téléphone, d'une caméra qui était chez moi, détectant une forte présence de mouvement", raconte-t-il au micro de TF1, "on a pu assister en direct à une scène de pillage et de destruction complète de la maison"

Des habitants découragés

Des groupes de pillards ont mis le feu à plusieurs maisons, et ont semé le chaos dans la presqu'île de Kaméré. En pleine nuit, la situation est devenue trop dangereuse. Des habitants sont escortés par le GIGN jusqu'à la mer pour être évacués par bateau. "Ce sont des amis civils qui se sont mobilisés avec leurs bateaux personnels", explique le propriétaire sinistré. Installé sur le "Caillou" depuis 10 ans, il n'imagine désormais plus son avenir ici. Sa femme et sa fille de deux mois prendront le premier avion pour rentrer en métropole, lui restera ici le temps d'effectuer les démarches administratives.

Kaméré est un quartier populaire du nord de Nouméa, la capitale de l'archipel. Depuis le début de la crise, il est isolé par les barrages installés par les insurgés à Ducos et Rivière Salée. Ce samedi, les forces de l'ordre ont de nouveau mené des opérations pour démanteler ces points de blocage, souvent vite réinstallés juste après leur départ.


La rédaction de TF1info | Reportage : L. Merlier, C. Bouchereau, A. Dubail

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info