Ce mardi, décortiquons l'une de nos expressions utilisées au quotidien.
Être "bête comme ses pieds", souvent utilisée, mais pour quelle raison ?

Grands, petits, nus ou encore chaussés. Nous vivons avec eux du soir au matin sans trop y penser : nos pieds. "C'est bien la seule chose qui me supporte d'ailleurs", s'amuse un homme. "Je leur mets de la crème, je les lime, j'en prends soin, mais ça ne les rend pas plus intelligents", sourit une passante. L'expression "être bête comme ses pieds" est-elle juste ?

Derrière ces claquettes se trouve Aurélien Lehmann. Il est actuellement considéré comme le Fred Astaire français. Avant de se lancer dans cette carrière artistique, il a fait ses études à Sciences Po. Au XIXe siècle, lorsque l'expression fait son apparition dans les dictionnaires, les croyances sont toutes autres. "Le pied était considéré comme l'organe peu noble qui obéit au cerveau. Donc il n'y a pas d'autonomie et c'est celui qui est le plus éloigné physiquement de la tête", rapporte Jean Pruvost, lexicologue.

Nous voulons vérifier auprès d'une spécialiste, Mélanie Gérard. D'après elle, tous les pieds sont intelligents. On peut même y trouver beaucoup d'informations.


La rédaction de TF1info | Reportage Charlotte Casanova, Karine Betun

Tout
TF1 Info