Le 13H

15.000 manquent à l'appel : où sont passés nos pharmaciens ?

La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Philippe Vogel, Eric Schings
Publié le 3 octobre 2022 à 17h07
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Il manque 15.000 pharmaciens, dont des préparateurs, dans l'Hexagone.
Dans les écoles, près d'un tiers des places sont vacantes.
Face au manque de pharmaciens à travers le pays, des officines commencent à réduire leurs horaires.

C'est une situation qui devient de plus en plus fréquente, et ce, partout en France. Dès l'ouverture des officines, les pharmaciens sont débordés, et ça jusqu'à leur fermeture. À Strasbourg, dans le Bas-Rhin, les clients s'enchaînent pour divers motifs : prescriptions médicales, tests Covid, fournisseurs… "On travaille le samedi, on travaille le soir jusqu'à 19 heures, jusqu'à 20 heures", explique un pharmacien dans la vidéo en tête de cet article. Le rythme est soutenu tout au long de la journée pour lui et ses deux employés avec en moyenne dix heures quotidiennes, sans oublier les gardes.

Une pénibilité accrue depuis la pandémie liée au Covid-19, où le pharmacien a endossé de nouvelles fonctions en ce qui concerne la vaccination ou le dépistage du virus. Une situation qui n'aide pas les officines, débordées par les clients, alors que le nombre de pharmaciens est en baisse dans l'Hexagone. 

Un manque de pharmaciens en raison de la carrière ?

La baisse du nombre de pharmaciens en France s'explique notamment par le parcours du combattant qui attend les étudiants : des études très longues, une dizaine d'années en moyenne, et soumises au concours très sélectif d'accès en première année de médecine, de quoi limiter le nombre de futurs pharmaciens dans les universités. "Ce sont des études qui sont plutôt dures, et l'accès y est plutôt limité avec le nombre de places qui est fixé", explique une étudiante. À Strasbourg, seuls 130 élèves ont passé le concours avec succès sur 1400 candidats.

Cependant, une grande partie d'entre eux choisissent de s'orienter vers les laboratoires plutôt que vers les officines de pharmacie. Un choix qui s'explique par une progression et un salaire plus attrayant dans les industries, selon un étudiant à notre micro. D'après les chiffres de l'ordre national des pharmaciens, il y aurait près de 25.749 pharmaciens titulaires en France, pour 20.809 officines. Dans les régions rurales, où les pharmaciens sont grandement demandés : la situation est critique. En Lozère, il existe 35 officines pour 40 pharmaciens titulaires, selon les chiffres de l'ordre national des pharmaciens.

Lire aussi

En France, près de 15.000 pharmaciens manqueraient à l'appel afin de pouvoir contenir le nombre et les demandes des clients à travers l'Hexagone.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Philippe Vogel, Eric Schings

Tout
TF1 Info