Le WE

Fin des munitions au plomb : les chasseurs vont devoir remplacer leurs vieux fusils

V. fauroux | Reportage vidéo : Christophe Buisine et Sylvain Thizy
Publié le 12 septembre 2022 à 9h45
JT Perso

Source : JT 13h WE

Ce dimanche, la chasse a ouvert dans 47 départements, avec une petite révolution en vue.
À partir de la mi-février, les munitions au plomb seront interdites à moins de 100 mètres de toute zone humide.
Une mesure, destinée principalement à protéger les oiseaux de l'empoisonnement.

Il s’est levé aux aurores pour être à pied d’œuvre. Il est 6h30 ce dimanche matin, et Matthieu Vital est déjà à l’affût. Caché derrière un abri de fortune, au beau milieu d'un étang, près de la commune d'Arthun (Loire), ce chasseur est prêt à traquer quelques gibiers d'eau. "C'est l'excitation de venir ici, retrouver tout ce milieu qu'on adore ; la passion qui nous anime toute l'année", dit-il dans la vidéo du JT de TF1 en tête de cet article. 

Pourtant, cette année, l’ouverture de la chasse a presque un goût amer pour certains. Une nouvelle réglementation européenne doit être appliquée dès février prochain. Elle durcit encore l’interdiction d’utiliser des cartouches au plomb pour la chasse dans les zones humides. "La notion de zones humides évolue. Une simple mare sera comptabilisée vraiment comme aujourd'hui un étang et la notion de distance autour de cette zone humide passe de 30 à 100 mètres", explique Matthieu Vital.

Un investissement conséquent

Dans quelques mois, la plupart des chasseurs seront donc en infraction. Sans compter que leurs vieux fusils ne sont pas compatibles avec les munitions nouvelle génération qui utilisent des billes d’acier. "Je chasse avec un fusil qui a soixante ans. C'est le fusil de mon père et il va falloir que je réinvestisse dans un autre fusil et que je laisse ce vieux fusil que j'aime bien au placard", reconnaît, amer, Franck Hernandez. 

Un investissement qui reste conséquent. "Les premiers prix sont à 660 euros, c'est un très bon rapport qualité-prix, et après en moyenne, on est à 1200, 1500 euros", indique François Solle, armurier. Sans oublier que les cartouches en billes d'acier coûtent trois fois plus chères que celles au plomb et sont moins performantes. "Les munitions au plomb sont plus létales que les munitions en acier. Donc avec les munitions en acier, on risque de blesser et les chasseurs n'aiment pas blesser du gibier. On préfère ne pas le tirer que le blesser", poursuit le vendeur.

Lire aussi

Malgré tout, il y a une réelle question de santé publique. Chaque année, à cause de la chasse, 8.000 tonnes de plomb se trouvent disperser dans la nature. "Le plomb est un neurotoxique violent qui provoque une maladie chez l'être humain qui s'appelle le saturnisme et qui provoque la même maladie chez les oiseaux qui peuvent l'ingurgiter", assure Patrick Balluet, Président de la Ligue de protection des oiseaux de la Loire. 

La Fédération nationale de la chasse demande, elle, une aide financière de l’État pour le remplacement des vieux fusils.


V. fauroux | Reportage vidéo : Christophe Buisine et Sylvain Thizy

Tout
TF1 Info