Suite à une panne géante de la SNCF, de nombreux trains ont été retardés ou annulés.
La SNCF a promis de rembourser rapidement les passagers concernés.
Alors à combien avez-vous droit ?

Faire une demande de remboursement, au plus vite. C'est le réflexe de nombreux voyageurs suite à la panne géante survenue vendredi 28 juillet au sein de la gare Montparnasse à Paris. Une panne de signalisation provoquée par la foudre a perturbé l'arrivée et le départ de nombreux TGV inOui, Ouigo et Intercités. En pleine période estivale, certains clients de la SNCF ont dû passer plusieurs heures en gare. Alors, en fonction du retard de votre train, à combien peut s'élever votre remboursement ? Les journalistes du 13H de TF1 ont décrypté la tarification de la SNCF dans le reportage en tête de cet article.

Un remboursement échelonné selon le retard du train à l'arrivée

Pour obtenir le remboursement de votre billet, il faut se rendre sur le site dédié de la SNCF pour remplir un formulaire. Une fois cela fait, votre demande sera évaluée. Mais attention, les remboursements proposés ne sont pas toujours à la hauteur des attentes des clients. "C'est vraiment décompté à la minute près. Une fois, j'ai dû avoir 29 minutes de retard sans avoir aucun remboursement parce que c'est à partir de 30 minutes", témoigne un voyageur.

Le montant de votre remboursement dépend du retard de votre train à l'arrivée. Si votre TGV inOui ou Intercités est en retard de 30 minutes à deux heures, la SNCF vous rembourse 25% du montant de votre billet. Si votre train a entre deux et trois heures de retard, vous pourrez obtenir 50% du montant déboursé. Si finalement le retard s'éternise et qu'il va au-delà de trois heures, 75% du montant de votre billet pourra vous être versé.

Jusqu'à 150% du prix du billet au-delà de quatre heures de retard

Suite à cette panne exceptionnelle en pleine période estivale, la SNCF a décidé de rééchelonner le remboursement de ses billets. Au-delà de quatre heures de retard, le remboursement pourra atteindre 100 à 150 % du prix du billet. Interrogé par TF1, un voyageur explique avoir été dans le Paris-Toulouse bloqué par cette panne. Il est arrivé avec sept heures trente de retard. Dans la soirée du samedi 29 juillet, il a reçu un mail d'excuses de la SNCF. Le message l'a informé d'une compensation équivalente à 150 % du montant de son billet.

Attention cependant si vous avez pris un Ouigo. Le principe d'indemnisation est différent des TGV InOui et Intercités. Pour un retard d'une à deux heures, l'indemnisation représente 25% du montant total du billet, hors options. Si cela monte au-delà de deux heures, le dédommagement atteindra 50% du montant.

Les voyageurs disposent de 90 jours pour obtenir un remboursement sous forme de bon d'achat ou de virement bancaire.


Laetitia ASGARALI DUMONT | Reportage Léa Kebdani, Sophie De Vaissière

Tout
TF1 Info