FÊTE SOUS COVID - Depuis le 9 août, le pass sanitaire s'invite dans les mariages. Certaines exceptions existent cependant, ce qui demande toute une organisation.

La saison estivale est la principale saison des mariages, particulièrement, après près d'un an et demi de crise du Covid qui a fortement affecté le secteur. Si des protocoles sanitaires existaient auparavant, l’instauration du pass sanitaire début août oblige certaines cérémonies à intégrer de nouvelles règles. Tour d’horizon. 

Le pass sanitaire doit-il être demandé aux invités ?

Cela dépend de l'endroit où le mariage se tient. Si la réception se fait dans un lieu qui accueille du public, c’est-à-dire qu’une salle des fêtes, un hôtel ou encore un château ont été loués, il faudra que les invités présentent leur pass. Cependant, pas besoin du fameux QR code si la réception se fait dans un cadre privé, dans une maison de famille par exemple. 

Il n’y a pas non plus besoin de pass pour la cérémonie à la mairie ou à l’église, même si, suivant les endroits, des jauges peuvent être établies par les lieux.

Lorsqu’il faut le pass sanitaire, qui doit le contrôler ? 

Le contrôle du pass sanitaire est de la responsabilité des organisateurs de la réception, c’est-à-dire aux mariés. Afin de faciliter ce contrôle, le justificatif des différents invités peut être demandé au préalable pour que, le jour de la réception, seuls les tests de dernière minute soient vérifiés. 

Le contrôle peut également être délégué à un tiers, notamment si la réception se tient dans un lieu où le gestionnaire est présent en continu. Cela peut être dans un restaurant par exemple. Dans ce cas-là, un accord entre les organisateurs et le gestionnaire peut être conclu afin que ce soit ce dernier qui effectue le contrôle du pass sanitaire.

Avec le pass, peut-on enlever le masque ? 

Même si un décret allégeait le protocole sanitaire, et notamment le port du masque, en contrepartie de l’application du pass sanitaire, les mariages ne sont pas concernés. Depuis le 30 juin cependant, aucune restriction n’est imposée si ce n’est le respect des gestes barrières et des règles de distanciation. 

Le port du masque reste donc obligatoire en intérieur, mais ne l’est pas en extérieur, sauf si les distances minimales ne peuvent pas être respectées. Selon le protocole sanitaire datant du 11 juin dernier, "le masque peut être enlevé uniquement au moment du service du premier plat et lors des prestations au micro (chant, discours...) dans le respect d'une distanciation physique d'au moins deux mètres".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info