Pénurie de carburants : de nombreuses professions en difficulté

Carburant : comment l’essence arrive-t-elle jusqu’au réservoir de votre voiture ?

Mathilde Joris | Reportage : Julien Roux
Publié le 15 octobre 2022 à 22h12
JT Perso

Source : TF1 Info

Chaque jour, 118 millions de litres d'essence sont distribués dans les 11.000 stations-service du pays.
Conséquence de la grève, près d'un tiers d'entre elles sont en pénurie.
Le 20H de TF1 vous explique comment le carburant est acheminé, du puits de pétrole jusqu'à la pompe.

L'espoir de remplir à nouveau son réservoir de carburant est-il en train de renaître ? Après plus de dix jours de grève, les salariés de la raffinerie de Fos-sur-Mer (groupe Esso) ont repris le travail. La situation reste tendue, leurs homologues de TotalÉnergies ayant décidé de poursuivre le mouvement, malgré les annonces de primes et de hausse de salaires de leur direction. Chaque jour, 118 millions de litres d'essence sont distribués aux automobilistes, soit cinq millions de pleins quotidiens. Mais comment ce fameux carburant est-il acheminé jusque dans les 11.000 stations-essence de France ? Le 20H de TF1 s'est penché sur la question, dans la vidéo en tête de cet article.

Le chemin est long entre le puits de pétrole brut et la pompe. Il faut aller puiser les hydrocarbures et les importer en France, essentiellement en provenance d'Afrique (Algérie, Nigéria) ou de l'ex-URSS (Russie). Direction le port du Havre ou de Marseille, à bord de tankers, à destination des terminaux pétroliers. Si votre voiture roule à l'essence, le sans-plomb est ensuite transformé dans l'une des six raffineries de l'Hexagone. Il existe également des bioraffineries, pour le bioéthanol, à Grandpuits (Seine-et-Marne) et La Mède (Bouches-du-Rhône). Une fois sorti de la raffinerie, le carburant est acheminé dans l'un des 200 dépôts français, par camion-citerne, en train ou via trois oléoducs, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), au Havre (Seine-Maritime) et à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Ces oléoducs consistent en de grands tuyaux transitant sous terre. 

De moins en moins de raffineries par souci de décarboner

Dernière ligne droite : les camions-citernes transportent le carburant jusqu'aux stations-service, une délicate opération qui a fait défaut depuis le déclenchement de la grève. "On peut délivrer à nouveau, assez massivement, du pétrole. Dans les semaines à venir, à l'issue du conflit, on aura un redémarrage assez rapide des livraisons et distributions", assure toutefois Patrice Geoffron, économiste à l'université Paris Dauphine, sur TF1. 

Cela dit, livraisons de stocks et production de pétrole sont deux choses différentes. Dans ce second cas de figure, le redémarrage de l'activité est un processus lourd et complexe. Comptez deux à trois semaines pour un retour à la normale. Les raffineries encore en activité se trouvent à Gravenchon (Seine-Maritime), Gonfreville (Seine-Maritime), Donges (Loire-Atlantique), Feyzin (Rhône), Fos-sur-Mer et Lavera, toutes deux dans les Bouches-du-Rhône. C'est trois fois moins qu'il y a trente ans ! Ces dix dernières années, cinq raffineries ont fermé ou se sont reconverties, dans un contexte de réchauffement climatique et de prise de conscience écologique. 

Lire aussi

La réduction du parc de raffineries a rendu la production française de carburant plus vulnérable. "Les trois sites de Gonfreville, Gravenchon et Donges couvrent à eux seuls plus de la moitié de la capacité de raffinage en France", explique Anne Creti, experte du secteur de l'énergie, sur TF1, ajoutant qu'en cas de blocage, la France entière ne peut plus être approvisionnée. 

Pour rappel, la France compte 45 millions de véhicules. Les stocks stratégiques pour alimenter ses voitures, poids-lourds et autres utilitaires, représentent trois mois de consommation. Le géant TotalÉnergies, dont les salariés ont reconduit la grève, compte pour 54% des capacités de raffinage. Les grévistes réclament des augmentations des salaires de 10%, eu égard à l'inflation et aux bénéfices records du mastodonte pétrolier.


Mathilde Joris | Reportage : Julien Roux

Tout
TF1 Info