La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Pharmaciens, biologiste et vétérinaires voudraient aussi pouvoir vacciner

Publié le 12 janvier 2021 à 20h05, mis à jour le 12 janvier 2021 à 22h07
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

Le combat pour la vaccination passe aussi par un plus grand nombre de soignants autorisés à vacciner. À ce propos, des pharmaciens, des médecins à la retraite, des biologistes et des vétérinaires aimeraient être mis à contribution.

Béatrice Clairaz-Mahiou est pharmacienne. Elle vaccine déjà contre la grippe et elle est volontaire pour le faire contre le Covid-19. Cependant, elle n'a pas le droit de vacciner ses patients contre le coronavirus et elle ne le comprend pas. L'année 2020, les pharmaciens ont vacciné 3,7 millions de personnes contre la grippe en un mois et demi. Alors pourquoi ne pas faire appel à eux ?

Le gouvernement exige une présence médicale pour faire face à d'éventuelles allergies et la conservation des produits à très basses températures rendrait les choses trop compliquées. Pourtant, d'autres professionnels non mobilisés ont bien des frigos à offrir. C'est le cas des biologistes médicaux, comme Sophie Perron et de leurs cinq mille laboratoires en France. Ils pourraient bien conserver les vaccins sur le marché.

Oui, mais le gouvernement ne veut pas éparpiller les lieux de vaccination. Alors certains proposent de venir en renfort dans les centres dédiés, comme Bruno Kupfer. Pour ce vétérinaire, il suffirait du feu vert des autorités pour vacciner des humains. Le gouvernement devrait saisir la haute autorité de santé pour qu'elle émette des recommandations sur les professionnels à mobiliser".