Le 13H

104 ans après, il entend la voix de son grand-père prisonnier en Allemagne

M.D.
Publié le 29 avril 2021 à 17h58
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

VOIX D'OUTRE-TOMBE - C'est sur un enregistrement datant de 1917 que Michel Suhas a entendu pour la première fois la voix de son grand-père, soldat français fait prisonnier de guerre en Allemagne. Une équipe de TF1 l'a rencontré chez lui au Pays basque.

Une émotion intense l’envahit quand il réécoute la voix de son grand-père Antoine, alors que ce dernier était prisonnier en Allemagne pendant la Première guerre mondiale. "C’est émouvant", confie Michel Suhas, 81 ans, racontant avoir eu du mal à s'endormir la première fois. 

Il y a quelques mois, l'Institut culturel basque l'a contacté pour lui faire part de la découverte d'un enregistrement datant de 1917 dans lequel son grand-père chante en langue basque. Un document provenant de linguistes allemands qui ont enregistré 2000 prisonniers pendant la Première Guerre mondiale.

C’est inédit d’avoir un témoignage écrit et sonore de quelqu’un qui est resté prisonnier

Maïté Deliart, chargée de valorisation du patrimoine oral à l’Institut culturel basque

Michel Suhas a à peine connu son grand-père, mort en 1946  sans avoir raconté son histoire. Et il n’avait aucune de trace de lui jusqu’alors, pas même une photo. "Cela me remémore le fait qu’on avait un membre de la famille qui a souffert", explique, ému, le retraité face aux caméras de TF1 venues à sa rencontre. En plus de l'enregistrement, une lettre a également été retrouvée. "Il raconte tout en détail, son départ, les villes qu'il a traversées...", lance le petit-fils, ébahi.

Un document d'une valeur historique inestimable. "C’est extrêmement rare. Je dirais même que c’est inédit d’avoir un témoignage écrit et sonore de quelqu’un qui est resté prisonnier", souligne Maïté Deliart, chargée de valorisation du patrimoine oral à l’Institut culturel basque. Dix prisonniers basques ont ainsi été enregistrés à l'époque, et son travail consiste désormais à retrouver leurs familles.

Michel Suhas a de son côté décidé de reconstituer, pièce par pièce, le puzzle de la vie de son grand-père qui était autrefois meunier. Il aimerait en particulier retrouver sa tombe."Je ne sais pas ce que cela va donner, mais je vais essayer quand même de me renseigner à la mairie, explique-t-il. Et la boucle sera bouclée."


M.D.

Tout
TF1 Info