Galères de vacances

TÉMOIGNAGE - Faute de passeport reçu à temps, son mari et ses enfants sont partis sans elle en Thaïlande

TF1info | Reportage : Maureen Alibert, Régis Roiné
Publié le 28 juillet 2022 à 10h58
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les délais pour obtenir un passeport restent très longs.
Sarah, toujours en attente depuis son rendez-vous en mars, s'est résignée à voir partir sa famille sans elle en Thaïlande.
Elle raconte sa mésaventure à TF1.

Pour Sarah Cherifia, ce devait être une journée heureuse de départ en vacances. Mais cette jeune mère de famille n'a pas reçu son passeport à temps pour voyager. Seuls son mari et ses enfants ont donc décollé pour la Thaïlande, tandis qu'elle est restée à l'aéroport, au bord des larmes. "C'est un déchirement", témoigne-t-elle dans le reportage de TF1 ci-dessus, alors que sa famille vient tout juste de s'envoler. "Mes enfants pleuraient, j'ai pleuré, on s'est pris dans les bras avec mon mari".

Pourtant, Sarah avait largement anticipé, en déposant sa demande de passeport 125 jours avant le vol. Quatre mois plus tard, son dossier est toujours en attente, sans explication. Comme elle le montre à notre équipe, l'application de la mairie lui indique depuis le 15 juillet dernier que son passeport est désormais "en cours de production". 

TF1

En voyant que son dossier semblait dépasser le délai de 45 jours qu'on lui avait indiqué au départ, la jeune femme s'est rendue à nouveau en mairie, pour expliquer son cas, et l'imminence de son voyage. "On m'a dit que ce n'était pas un motif valable", soupire-t-elle, "on attend des semaines, des mois, je trouve ça incompréhensible et injuste".

Une demande qui a explosé avec la fin de la crise sanitaire

Dans l'espoir de rejoindre sa famille, elle a décalé son billet au 4 août, mais toujours sans certitude de recevoir son passeport à temps. Son cas est loin d'être isolé : avec la fin de la crise sanitaire, les demandes de passeport ont explosé, et les délais s'allongent partout en France, jusqu'à des extrêmes en fonction des régions. Ainsi, s'il faut en moyenne un mois d'attente en Corse, il faudra patienter sept fois plus en Bretagne. 

TF1
Lire aussi

 Au mois de mai dernier, le ministère de l'Intérieur avait annoncé une augmentation des créneaux en mairie, et une prolongation de la validité des titres pour les examens. Mais ces mesures semblent encore insuffisantes pour traiter l'énorme vague de demandes, comme en témoigne le cas de Sarah. C'est après son traitement en mairie, lorsqu'il arrive en préfecture, que le dossier de demande semble stagner. "On peut juste patienter et subir", constate la jeune femme en quittant l'aéroport, sans sa famille.


TF1info | Reportage : Maureen Alibert, Régis Roiné

Tout
TF1 Info