VIDÉO - Télé, vaisselle... Ces clients voleurs qui pillent les hôtels et restaurants

par La rédaction de TF1info | Reportage Tristan Vartanian, Michaël Merle, Sylvain Roland
Publié le 13 janvier 2023 à 11h08, mis à jour le 13 janvier 2023 à 12h40

Source : JT 20h Semaine

Du mobilier aux plantes, tout se vole dans les hôtels et les restaurants.
Des clients pillent jusqu'aux objets de petite valeur sur les étagères ou dans les toilettes.
Certains préméditent même le vol en s'organisant en commando.

Une télévision emportée sur le dos, des sacs remplis d'objets volés... Il ne s'agit pas d'un braquage ni d'un déménagement, mais d'un vol dans un hôtel. Tout dans la chambre a disparu, comme le montre le reportage en tête de cet article. Filmés par une caméra, les voleurs sont en réalité des clients de l'établissement. 

Deux d'entre eux ont loué la chambre et les autres sont des complices. Ils ont profité de la nuit pour dérober l'équivalent de 7000 euros de biens. "Vers 4 ou 5h du matin, ils ont commencé à procéder au 'déménagement' de l'appartement. Ils ont pris la table basse, la cafetière, le micro-ondes, le four... L'appartement était vide. Ce qui est fou, c'est qu'ils ont tout porté à la main, c'est pour ça qu'ils étaient une dizaine. Ils ont fait des aller-retour jusqu'à 6h du matin. Il faudrait normalement un camion de déménageurs", précise le propriétaire de l'hôtel.

Les clients cambrioleurs ont été retrouvés et arrêtés par la police. Ils risquent trois ans de prison et 45.000 euros d'amende.

L'équivalent d'une prime de fin d'année

Les restaurants aussi sont victimes de clients voleurs. Des couverts, des serviettes, les sucriers... même les plantes disparaissent. Les vols sont les plus fréquents dans les toilettes, à l'abri des regards. "Ce qu'on faisait aussi beaucoup voler, ce sont les savons, les crèmes pour les mains...", explique Ecaterina Paraschiv, propriétaire du restaurant Ibrik Kitchen, à Paris. La restauratrice a fait ses calculs : à la fin de l'année, ces vols représentent l'équivalent de 2000 euros, soit le montant de la prime de fin d'année pour ses employés.

Ces pratiques ne concernent pas uniquement la France. Une Américaine, par exemple, se vante sur les réseaux sociaux d'avoir équipé toute sa cuisine de vaisselle volée dans les restaurants. 

L'inflation en France devrait encore accélérer le phénomène, nous indique Bernard Boutboul, expert en restauration hors domicile. Et d'ajouter : "Ça représente entre 2 et 3% du chiffre d'affaires".

Dans un restaurant où nos journalistes se sont rendus, 60 cendriers disparaissent chaque mois. Alors, le patron de l'établissement a décidé de s'en amuser, en transformant l'objet volé en objet publicitaire. "Nous avons mis la mention 'volé à l'Indiana Café'", détaille Arthur Savin.

Face à ce phénomène de vols, certains hôteliers imposent désormais une caution de plusieurs centaines d'euros à leurs clients, au moment de la réservation.


La rédaction de TF1info | Reportage Tristan Vartanian, Michaël Merle, Sylvain Roland

Tout
TF1 Info