VIDÉO - Qui était Missak Manouchian, le résistant arménien panthéonisé ce mercredi ?

par La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Khélian Yousfi, Matthieu Desmoulins, Christophe Moutot
Publié le 18 juin 2023 à 16h38, mis à jour le 19 février 2024 à 11h26

Source : JT 13h WE

Cet Arménien à la tête d'un réseau de résistance devient le premier étranger communiste à entrer dans notre mausolée national.
La cérémonie a lieu le 21 février 2024, à l'occasion des 80 ans de sa mort.

Ce sont les dernières images de Missak Manouchian, juste avant d'être fusillé le 21 février 1944 avec ses 22 camarades. Jusqu'au bout, il aura résisté. Pourtant, rien ne prédestinait ce poète rescapé du génocide arménien à se battre pour la France. Un pays qu'il a rejoint à l'âge de 19 ans.

Lui, il représente en réalité plus que lui-même. En faisant entrer Manouchian au Panthéon, ceux qui rentrent au Panthéon, le cortège qui rentre avec lui, ce sont tous les étrangers qui se sont battus pour sauver la France
Constance Rivière, directrice générale du musée national de l'histoire de l'immigration

Au début de la guerre, il s'engage dans l'armée. Militant communiste, il fonde en 1942 le groupe de résistants qui porte son nom. Presque tous sont étrangers. Après un attentat contre un général nazi, Manouchian et ses compagnons sont arrêtés et condamnés à mort au Mont Valérien.

La propagande nazie fera d'eux un symbole. Leurs visages sont placardés dans toute la France sur la célèbre "Affiche rouge". Pour les Allemands, ils sont forcément terroristes, parce que Juifs ou Arméniens. "Lui, il représente en réalité plus que lui-même. En faisant entrer Manouchian au Panthéon, ceux qui rentrent au Panthéon, le cortège qui rentre avec lui, ce sont tous les étrangers qui se sont battus pour sauver la France à plusieurs moments de notre histoire", explique Constance Rivière, directrice générale du musée national de l'histoire de l'immigration.

Résistante, elle aussi, Mélinée, l'épouse de Missak Manouchian, entrera avec lui au Panthéon. Avant de mourir, le résistant lui adressa une lettre. Un message de paix et d'espoir.

La suite du reportage est à retrouver dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Khélian Yousfi, Matthieu Desmoulins, Christophe Moutot

Tout
TF1 Info