Le WE

Rave party à Lieuron : 36 heures au mépris de la loi

Publié le 2 janvier 2021 à 19h59, mis à jour le 2 janvier 2021 à 22h30
JT Perso

Source : JT 20h WE

Deux personnes en garde à vue et une perquisition après la fête illégale qui se tenait près de Rennes depuis jeudi soir et qui s'est achevée tôt samedi matin. Durant 36 heures, 2 500 personnes se sont réunies pour fêter la nouvelle année.

Emmanuel Berthier, préfet d'Ille-et-Vilaine et de Bretagne, a annoncé ce samedi à 11 h 22 : "le rave party de Lieuron est terminé". Fini la bamboche ! Elle a duré 36 heures dans deux hangars désinfectés, où 2 500 personnes se sont réunies depuis jeudi soir. Mais tôt ce samedi matin, les organisateurs ont décidé de tout arrêter de leur propre initiative avant l'arrivée massive des gendarmes.

Les fêtards qui partent sont verbalisés, mais ça ne semble pas les atteindre. Les contrôles et les saisis de matériel se sont enchaînés. Cet après-midi, une cinquantaine de jeunes sont encore sur place, et tardent à reprendre la route, sans aucun regret.

Au total, les gendarmes ont dressé 1 225 amendes pour des infractions covid. "Signifié pour participation à rassemblement interdit, non-respect du couvre-feu, non-port du masque et plusieurs centaines d'amendes forfaitaires délictuelles pour usage de stupéfiants", a déclaré le préfet.

Dans ce hameau de campagne, au-delà de la nuisance de ces derniers jours, beaucoup s'inquiètent de l'apparition d'un possible cluster. "Je vois la population qui fait un gros effort pour essayer de se débarrasser de ce covid. Et ça me fait mal au cœur de voir ce rassemblement avec des gens de toute la France. Donc, ils vont repartir chez eux, dont la plupart ne se sont pas fait tester", déplore Rose-Line Prévert, maire (SE) de Lieuron.

Considérés comme cas contact par les autorités sanitaires, les fêtards sont invités à observer sans délai un isolement à domicile strict de sept jours et à se faire tester dans la foulée.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info