La France est régulièrement pointée du doigt par ses voisins européens pour l'importance des mouvements de grève dans le pays.
Les statistiques semblent le confirmer, mais attention : les méthodes de comptages diffèrent d'un pays à l'autre.

C'est devenu un lieu commun à l'étranger : les Français seraient les champions du monde de la grève. Alors que le pays se mobilise contre la réforme des retraites, la presse internationale s'en donne d'ailleurs à cœur-joie, surtout dans les pays où l'âge de départ est déjà porté au-delà de 65 ans.

Que disent les chiffres ? Si l'on se fie au portail Statista, la France serait en effet la championne toutes catégories, avec 114 jours de grève par an pour 1000 salariés. Devant la Belgique (91 jours), le Canada (80 jours) et l'Espagne (54 jours). 

Attention au mode de calcul

Mais ces comparaisons ne disent pas tout, loin de là, comme vous pouvez le constater dans la chronique en tête de cet article. Le comptage diverge selon les pays. Ainsi, le Royaume-Uni (19 jours/an) ne comptabilise par les grèves d'une journée et moins. Les États-Unis ne tiennent pas compte des mouvements comptant moins de 500 salariés. 

En outre, on constate en France une baisse continue des journées perdues pour faits de grève. Et a contrario, un pays comme le Royaume-Uni, marqué par d'importants mouvements sociaux depuis plusieurs mois, est en train de remonter très nettement au classement. 


Vincent MICHELON

Tout
TF1 Info