Sept à huit

VIDÉO - Son père aurait drogué sa mère pour la livrer à des inconnus : le récit glaçant de Caroline Darian

M.L | Interview "Sept à Huit" Audrey Crespo-Mara
Publié le 23 mai 2022 à 9h49, mis à jour le 23 mai 2022 à 10h19
JT Perso

Source : Sept à huit

Elle a vécu un séisme "d'une violence inouïe" : Caroline Darian a découvert en 2020 que son père avait drogué et fait violer sa mère par des inconnus pendant près de dix ans.
Une soumission chimique qui aurait été précisément orchestrée, sans que personne ne soupçonne rien.
Elle s'est confiée à Audrey Crespo-Mara ce dimanche dans "Sept à Huit".

C'est une déflagration familiale qui a percuté de plein fouet Caroline Darian, sa mère et ses frères. En témoignant dans la vidéo de "Sept à Huit" en tête de cet article, le "portrait de la semaine" de l'émission de ce dimanche 22 mai, elle veut se couper de son père. Avant même son procès, toujours présumé innocent, il reconnaît avoir drogué sa mère pendant des années pour la violer lui-même et la livrer à des hommes qui ont abusé d'elle à leur domicile, à Mazan dans le Vaucluse. 

C'est en novembre 2020 qu'elle découvre que sa mère, âgée de 68 ans, aurait été victime de soumission chimique depuis près de dix ans par son conjoint. Surpris en train de prendre des vidéos dans un supermarché sous les jupes de trois femmes, il est placé en garde à vue. "Les officiers de police du commissariat de Carpentras vont évidemment saisir son téléphone et puis perquisitionner le domicile. Et emmener les ordinateurs, caméscope, appareil photo, plusieurs cartes SIM", rembobine Caroline Darian, d'un ton chirurgical. 

"Ils découvrent plus de 20.000 vidéographies et photographies à caractère sexuel, qui montrent ma mère avec un homme différent à chaque fois, en train d'abuser d'elle, alors qu'elle est clairement inerte, totalement anesthésiée", poursuit-elle. Anxiolytiques et de somnifères étaient versés à forte dose continuellement dans ses plats, ses verres, parfois "son café noir ou son jus d'orange le matin"

"Je ne connais pas l'homme qui m'a élevée"

"Elle pouvait plonger plusieurs heures d'affilée, c'est l'équivalent d'une anesthésie générale", ajoute Caroline Darian. Sa mère était convaincue par son compagnon qu'elle avait seulement perdu connaissance, par fatigue ou par stress. De dix ans de torture, elle ne se souvient donc de rien, "une amnésie totale". Au moment de la découverte du véritable visage de son époux, elle "vit un effondrement, ce sont 50 ans de sa vie qui sont totalement pulvérisés, balayés en un revers de main", lance sa fille, la voix teintée d'une colère froide. 

Tout comme ses frères, Caroline Darian habitait alors à 850 km de chez ses parents et restait seulement "témoin impuissante des amnésies" et de "l'anxiété chronique" de sa mère, que le corps médical ne savait pas expliquer. 

C'était des gens d'apparence tout à fait normale, que vous inviteriez volontiers à table, comme l'était mon père

Caroline Darian, autrice

Elle ne soupçonnait rien de ce piège millimétré : pour entrer en contact avec les hommes à qui ils proposaient de violer sa femme, son père aurait ouvert un forum en ligne, baptisé explicitement "À son insu". "Il y partageait des vidéos de ma mère pour appâter les auteurs", décrit Caroline Darian, auteur du livre Et j’ai cessé de t’appeler Papa, paru début avril aux éditions JC Lattès. Au total, 73 agresseurs ont été dénombrés, âgés "de 22 et 71 ans", dont des "pères de famille et des grands-pères" aussi. "C'était des gens d'apparence tout à fait normale, que vous inviteriez volontiers à table, comme l'était mon père", assène-t-elle. 

La découverte de la torture subie par sa mère pendant des années est d'une "violence inouïe" pour elle : "Je comprends très vite que je ne connais pas l'homme qui m'a élevée, c'est assourdissant. (...) Je ne pourrai jamais lui pardonner", articule-t-elle. Les enquêteurs découvrent également deux photos d'elle-même, dénudée et supposément endormie. Elle estime avoir aussi été soumise chimiquement. Les épouses de ses deux frères ont également été photographiées, toutes deux aussi dénudées. 

Malgré ce séisme, Caroline Darian compte encore sur un "noyau familial solide" avec sa mère et ses deux frères, bien qu'"amputé". Elle attend maintenant que son père "soit jugé pour ce qu'il a commis". Mis en examen notamment pour viol aggravé sur son épouse et viol en réunion avec administration de substances nuisibles, il encourt vingt ans de prison.


M.L | Interview "Sept à Huit" Audrey Crespo-Mara

Tout
TF1 Info