VIDÉO - Bientôt des munitions en vente chez le buraliste : voici à quoi elles ressembleront

par La rédaction de TF1info | Reportage Pascal Michel, Perrine Mislanghe
Publié le 27 novembre 2023 à 15h16

Source : JT 13h Semaine

Les bureaux de tabac devraient pouvoir vendre des munitions de chasse à partir du 1ᵉʳ janvier prochain.
La mesure soulève plusieurs questions en matière de sécurité.
Le JT de TF1 vous explique les contours du dispositif.

Les buralistes vendent depuis toujours des cartouches de cigarettes, ils devraient bientôt pouvoir en vendre... de chasse. À partir du 1ᵉʳ janvier 2024, les chasseurs pourront ainsi acheter leurs munitions dans les bureaux de tabac. "ça fait un peu bizarre non, c'est un peu dangereux les munitions, non ?", s'interroge un passant interrogé par TF1 dans le reportage du 13H ci-dessus. "Dans un village où c'est vraiment la campagne et où il n'y a pas grand-chose, peut-être que ça peut dépanner", estime une autre. 

C'est justement pour couvrir les zones rurales dépourvues d'armurerie que le ministère de l'Intérieur engage cette mesure : il a indiqué samedi auprès de l'AFP que les certifications nécessaires pour exercer les activités périphériques au métier d'armurier  seraient "allégées" au 1er janvier 2024, ouvrant la voie à cette vente de munitions par les buralistes. Ces derniers y voient un service de plus à rendre à leur clientèle. "Je dirais qu'on a facilement 10% de notre clientèle qui est chasseur, assure un professionnel de Seysses (Haute-Garonne) dans le reportage de TF1 en tête de cet article. L'idée, c'est d'être un point de service de proximité pour les habitants de la commune, donc typiquement pour les chasseurs, leur proposer une offre sans qu'ils aient à parcourir 20 ou 30 km, ça peut être intéressant".

Quels types de cartouches pourra-t-on trouver dans les tabacs ? Des munitions de catégorie C (pour la chasse principalement) et D (munitions variées dont l’acquisition est libre aux majeurs), comme le montre un armurier sur la photo ci-dessous. "Une cartouche classique pour de la chasse au gros gibier, sangliers et autres cervidés", commente-t-il. 

TF1

Pour en faire commerce, les buralistes devront suivre une formation de deux jours, qui leur permettra d'obtenir une certification de vente exclusive de munitions. Une vente qui ne sera possible qu'en présentant le permis de chasse et la déclaration de l'arme. Deux jours, cela sera-t-il suffisant pour faire le tour de la question ? Oui, répond notre armurier.

Les armuriers s'interrogent tout de même sur les conditions de stockage de ces munitions. Elles sont réunies selon les buralistes.  "À l'heure actuelle, on a déjà tout ce qui est portes blindées, des fumigènes à l'intérieur, l'alarme,  la vidéosurveillance. On est quand même bien équipés", fait valoir le président de leur confédération de Haute-Garonne, Frédéric Pailhé.

Pour les 24.000 buralistes de l'Hexagone, la vente de munitions est un nouveau service de proximité. C'est aussi une autre façon de se diversifier, leur permettant ainsi de pallier la baisse de vente de cigarettes.


La rédaction de TF1info | Reportage Pascal Michel, Perrine Mislanghe

Tout
TF1 Info