À partir de lundi prochain, le contrôle technique pour les deux-roues et les voitures sans permis va devenir obligatoire.
Les 3000 centres agréés pour effectuer ces contrôles se préparent, alors que la mesure passe toujours aussi mal auprès des conducteurs.

C'est une mesure que tous les conducteurs de deux-roues redoutaient. S'ils sont immatriculés avant 2017, ils devront passer le contrôle technique au plus tard le 31 décembre. "Avant ça marchait bien... Pourquoi le mettre maintenant ?" déplore l'un d'eux dans le sujet de TF1 ci-dessus. "S'il y a une défaillance sur ma moto, au moins je serai rassuré", rétorque un autre. "On peut faire les contrôles nous-mêmes sur un deux-roues. Donc pas la peine de confier sa moto à un garage !", estime un troisième. 

Un million de véhicules sont concernés. Ils appartiennent à la catégorie L, des deux-roues motorisés, motos, scooters, mais aussi voitures sans permis et quads. Le contrôle devrait coûter 50 euros en moyenne, contre 80 euros pour une voiture. Pourquoi moins cher ? Car le contrôle technique d'un deux-roues prendra moins de temps, puisqu'il y aura 80 points de vérification seulement contre 136 pour une auto. "Le contrôle tactile et visuel sera exactement le même. Le contrôleur devra chercher les défaillances sur le freinage, la direction, les pneus...", explique un de ces contrôleurs. 

Des techniciens spécialement formés aux contrôles

Pour réaliser ces contrôles, des techniciens ont été recrutés spécialement, et terminent actuellement leur formation. La plupart sont eux-mêmes motards et iront dans l'un des 3000 centres de contrôle à proposer ce service. Toutefois, une vingtaine de départements n'en auront pas encore lundi prochain. "Il faut un certain temps pour couvrir le territoire, mais tout le territoire sera bien évidemment couvert, donc il y a des contrôleurs qui seront agréés pour exécuter cette mission", assure Bernard Bourrier, PDG d'Autovision.

Pour les professionnels, cette mesure est aussi un enjeu financier. "Ils ont investi. C'est une mesure qu'ils attendaient, parce que ça sécurise un chiffre d'affaires supplémentaire", souligne Eric Champarneau, expert automobile "C Ways". Le contrôle technique des deux-roues sera donc désormais obligatoire et devra s'effectuer tous les trois ans.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Patrick Ninine et Vincent Pierron

Tout
TF1 Info