VIDÉO - Grève des éboueurs : premiers ramassages à Paris ce matin, avant peut-être des réquisitions

par S.J Reportage vidéo : George Brenier, Florence Couturon, Bruno Poizeuil
Publié le 17 mars 2023 à 13h51

Source : TF1 Info

A Paris, plus de 9000 tonnes de poubelles s'entassent depuis le début de la grève des éboueurs.
Des agents qui protestent depuis une dizaine de jours contre la réforme des retraites.
Ce matin, de premiers ramassages ont eu lieu à Paris, en attendant d'éventuelles réquisitions.

Depuis plus de dix jours, aucun éboueur n'était passé dans cette rue. Dans le centre de Paris, l'arrivée de ce camion poubelle était inespéré pour les riverains. Face aux quantités colossales de déchets et de détritus qui jonchent les trottoirs, les 4 agents semblent bien peu nombreux. Les habitants, eux, sont quand même soulagés. 

C'est pas propre, donc ça fait du bien !
Un riverain

"Ça fait dix jours, même plus, je crois. C'est dégueulasse, c'est pas propre, donc ça fait du bien", affirme l'un d'eux. "Là, en sortant de chez moi, j'ai entendu le camion, je me suis dit 'ah, chouette' effectivement", sourit un autre. Ces éboueurs n'ont pourtant pas été réquisitionnés. La société privée qui les emploie a été privée par la mairie de Paris de venir nettoyer le quartier. Selon les riverains, il faudrait des dizaines d'autres passages pour qu'aucune autre poubelle ne traine dans les rues. 

Au même moment, dans le sud de la capitale, l'ambiance était électrique devant cet incinérateur bloqué depuis maintenant dix jours. Les policiers ont dû utiliser la force pour déloger les employés grévistes. "Ils viennent, ils nous chargent, ils nous mettent des coups de bouclier dans la bouche, est-ce que c'est normal ?", enrage l'un des participants. 

Partout dans la capitale, les réquisitions ne sont pas encore effectives. L'État aimerait éviter d'y recourir, mais il n'hésitera pas à le faire si la situation s'enlise.  


S.J Reportage vidéo : George Brenier, Florence Couturon, Bruno Poizeuil

Tout
TF1 Info