VIDÉO - Mort d'une agricultrice en Ariège : vive émotion sur les lieux du drame

par La rédaction de TF1 | Reportage Florence de Juvigny, Marion Larradet et Frédéric Petit
Publié le 23 janvier 2024 à 13h38, mis à jour le 23 janvier 2024 à 13h56

Source : TF1 Info

Le mouvement de mobilisation des agriculteurs est endeuillé ce mardi par le décès d'une exploitante causé par une voiture ayant percuté un barrage dans l'Ariège.
Ses trois occupants ont été placés en garde à vue et une enquête a été ouverte.
Sur des barrages de tout le pays, les agriculteurs rendent hommage à la famille.

Une agricultrice de 35 ans a été tuée, son mari et sa fille de 14 ans ont été grièvement blessés mardi à l'aube sur un barrage routier dressé par les syndicats agricoles dans l'Ariège. La famille d'agriculteurs se reposait sous une tente blanche lorsqu'une voiture les a percutés avant de s'encastrer dans un tracteur. 

"La fille qui est décédée, elle avait l'âge de mon fils, elle travaillait d'arrache-pied pour pouvoir vivre de son métier", témoigne dans le reportage en tête de cet article Jean-Yves Bousquet, agriculteur à Mirepoix et vice-président de la chambre d'agriculture de l'Ariège. "C'est malheureux, c'est triste", se désole un habitant, précisant connaitre le père de famille et l'adolescente. Ce mardi, sur des barrages de tout le pays, les agriculteurs ont rendu hommage à la famille. 

"Il y avait des plots, des signalisations"

Le barrage sur lequel a eu lieu le drame avait été dressé sur la RN20 ce lundi après-midi, à l'aide de bottes de foin et tracteurs recouverts d'une bâche noire sous un pont. En pleine nuit, le conducteur de la voiture et ses deux passagers se seraient-ils faits surprendre ? 

"Cette interdiction avait été bien matérialisée, il y avait des plots, des signalisations, ils ont été contournés", a clarifié Olivier Mouysset, le procureur de la République de Foix. Et de préciser : "Ce véhicule s'est ensuite engagé sur la voie et trois kilomètres plus loin, il a percuté de nuit le dispositif mis en place par les agriculteurs".

Les trois occupants de la voiture, de nationalité étrangère, ont été placés en garde à vue. Les analyses montrent que le conducteur n'était pas sous emprise ni de l'alcool ni de stupéfiants.


La rédaction de TF1 | Reportage Florence de Juvigny, Marion Larradet et Frédéric Petit

Tout
TF1 Info