Le 20h

Restos du cœur : un espace dédié aux mamans et leurs bébés

Léa Tintillier | Reportage TF1 Gwenaëlle Bellec, Stéphane Deperrois
Publié le 27 novembre 2022 à 23h05
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Aux Restos du cœur du Mée-sur-Seine, en Seine-et-Marne, un local dédié aux mamans et leurs bébés a ouvert ses portes.
Là-bas, ces mères isolées peuvent récupérer couches et nourriture pour leurs nourrissons.
Dans ce centre, le local était devenu indispensable.

C’est un phénomène visible. Dans la file d’attente des Restos du cœur, on trouve beaucoup de jeunes enfants. Ici, au Mée-sur-Seine (Seine-et-Marne), comme ailleurs, les mères de famille isolées forment une grande partie des bénéficiaires. 

Il y a d’abord la distribution alimentaire pour la semaine. En quelques mois, ici, 15% de bénéficiaires supplémentaires se sont inscrits. "Je suis venue il y a des années, j’ai arrêté parce que j’ai réussi à m’en sortir et là, c’est la rechute. On est cinq au total et on ne s’en sort pas", témoigne une mère de famille, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Les bébés jusqu’à trois ans

Et depuis quelques jours, un local dédié aux mamans et leurs enfants jusqu’à trois ans a été ouvert. Yannick vient avec son bébé de six mois et demi. Elle a aussi un fils de huit ans. Dans cette pièce, on récupère le nécessaire pour les bébés. Yannick et ses enfants vivent dans un foyer, comme cette autre maman qui n’a pas de quoi acheter des couches pour son enfant. "J’ai besoin de couches, de nourriture puisque je ne travaille pas encore", explique-t-elle. 

Lire aussi

Et c’est Xavery, ancienne bénéficiaire des Restos du cœur, qui gère ce centre. Elle est bénévole et connaît parfaitement l’état d’esprit de ces femmes. "Il y a des mamans qui, pour leur enfant, ne lâchent rien. Elles n’abandonnent pas, elles foncent, elles se disent que tant qu’elles peuvent, tant qu’elles sont en vie, elles donnent le meilleur d’elles-mêmes pour qu’elles puissent apporter un plus, quelque chose de meilleur à leur enfant", affirme Xavery. 

Ces mères vivent à l’hôtel ou dans des foyers d’hébergement. Dans ce centre de Seine-et-Marne, le local dédié aux mamans était devenu indispensable. Ici, 40% des bénéficiaires vivent avec moins de 500 euros mensuels. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Gwenaëlle Bellec, Stéphane Deperrois

Tout
TF1 Info