Ce 1er septembre, l'Ardèche est le 44e département à repasser aux 90 km/h.
De nombreux automobilistes s'en réjouissent mais cela a un coût.
Combien cela coûte de changer et de rechanger les panneaux sur les routes ?

Ils ne seront pas restés très longtemps sur les bords des routes ardéchoises. Tous les panneaux de limitation de vitesse à 80 km/h sont remplacés par des panneaux de limitation à 90 km/h. Comme un sentiment de déjà vu pour André Louis, employé de la voirie, il y a quatre ans, il avait déjà changé celui-ci "on a l'habitude", lance-t-il. Les panneaux 80 km/h sont remisés pour une durée indéterminée.

Une opération à 60.000 euros

Depuis quinze jours, les agents du département s'affairent pour tout préparer. "En ce moment, ça fait un peu de travail", admet André Louis. En effet, 200 nouveaux panneaux ont été commandés, mais pourquoi ne pas utiliser les anciens ? Ici, personne ne sait où ils sont. Le département a donc dû puiser dans son budget voirie. Le montant total de l'opération s'élève à 60.000 euros, ce qui laisse les automobilistes ardéchois un peu sceptiques. "C'est de l'argent gaspillé, on devrait faire des études avant de lancer quelque chose", lance un automobiliste. "C'est dommage, cet argent aurait pu servir à d'autres choses", assure une autre.

C'est une décision totalement assumée par le nouveau président de l'Ardèche, qui en avait fait une promesse de campagne l'année dernière. "Sur nos routes départementales, hors agglomérations, hors routes nationales et voies communales, les voiries départementales reviennent à 90", lit Olivier Amrane président (LR) du conseil départemental d'Ardèche sur un panneau fraîchement posé. Selon lui, il n'y a pas de gaspillage de l'argent public, mais une mesure indispensable pour ce département très enclavé. "Chez nous, sans voiture, vous ne faites rien. Au total, c'est 60.000 euros, alors c'est un coût, mais par rapport au budget départemental et au budget voirie, si on veut cibler un peu plus, c'est 0,33%. Ce n'est pas ce qui va faire chuter les finances du département", assure Olivier Amrane.

Évidemment, sur les 3500 kilomètres de routes concernées par cette nouvelle limitation de vitesse, il a fallu une nouvelle fois régler les radars.


TF1 | Reportage Mathilde Guénégan, Mickael Merle

Tout
TF1 Info