Réveillon du Nouvel an : une nuit sous surveillance

Publié le 1 janvier 2022 à 20h03, mis à jour le 1 janvier 2022 à 21h04

Source : JT 20h WE

Quelque 95 000 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour le réveillon du Nouvel an afin de faire respecter les consignes sanitaires.

Contrôle surprise entre le foie gras et le saumon. Vendredi soir à Saint-Tropez, bars et restaurants étaient investis par les gendarmes. En l'absence de passe sanitaire et de pièce d'identité, la sanction tombe : “on a une cliente et deux salariés qui n'ont pas de pass valide. Ils ont été verbalisés avec une contravention à 135 euros”. Plus de 500 contrôles ont été effectués en ville, à l'intérieur comme en terrasse.

Attirée par la musique provenant d’un établissement, la patrouille s'assure que l'interdiction de danser est respectée. “On ne danse pas, on mange. C'est frustrant d'être là dans un endroit se faire plaisir et se retrouver avec les gendarmes avec ce côté très sec”.

Des conducteurs ont été aussi arrêtés cette nuit à Fort-de-France pour non-respect du couvre-feu instauré en Martinique. Certains n'hésitent pas à forcer les barrages. “On est le 31 décembre, mais pour autant, ils doivent se plier à l'arrêté préfectoral qui veut que depuis 20h, ils ne sont plus censés être dehors”. Une vingtaine de contraventions ont été dressées en moins d'une heure.

Eux ont pris de la hauteur pour repérer les récalcitrants vendredi soir. Quelque 18 cavaliers de la garde républicaine ont été déployés sur le Champ-de-Mars à Paris afin de faire respecter le port du masque à l'extérieur.

TF1 | Reportage S. Chevallereau, T. Gagnou, P. Rouabud, P. Lormant, J.M. d’Abreu, B. Taïb, F.C. Géroult


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info