Le 20h

Pénurie de saisonniers : comment s'en sortent les restaurateurs ?

TF1 | Reportage Tiphaine Leproux, Marine. Chaize, Charlotte Gerbelot
Publié le 28 juillet 2022 à 10h59
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Malgré une nouvelle baisse du chômage, avec moins 0,8 % au deuxième trimestre, on compte 3 millions de chômeurs en France.
Il y a quelques mois des restaurateurs marseillais faisaient état d'une pénurie de main-d'œuvre. Qu'en est-il aujourd'hui ?
Pour le savoir, une équipe de TF1 est retournée à Marseille, pour prendre de leurs nouvelles.

Il y a deux mois, nous rencontrions dans un restaurant marseillais, une responsable de salle. Elle devait assumer seule la charge de travail de trois serveurs en raison du manque d'effectifs. Ce mercredi 27 juillet, nous sommes venus prendre de ses nouvelles et elle est beaucoup plus sereine. Le restaurant est parvenu à recruter deux saisonniers sur trois.

Un métier qui n'attire plus ?

Pour attirer, le patron s'est résolu à augmenter les salaires à l'embauche de 100 euros. Clément a été embauché à 1 400 euros nets en CDD. Il a aussi été séduit par des avantages qui n'existent pas chez les établissements concurrents. "Les conditions de travail sont agréables ici, avec 35 heures par semaine, avec deux jours de congé par semaine”, détaille-t-il.

Lire aussi

Si certains établissements parviennent à combler le manque, pour d'autres, la situation ne s'arrange pas. Il y a deux mois, un chef recherchait deux salariés. Ce mercredi, c'est sa seconde qui nous a reçus. Ils n'ont toujours pas trouvé ces deux profils. La responsable a reçu des dizaines de CV, mais à chaque fois, elle tombe sur des profils qui ne correspondent pas à la restauration. "Ce sont des gens qui ne viennent pas du tout de la restauration et que nous devons alors formé", regrette-t-elle. Selon cette responsable, ce métier et ces horaires difficiles n'attirent plus, exceptés des étudiants.

250.000 postes vacants

Au total, près de 250.000 postes sont aujourd'hui vacants dans l'hôtellerie et la restauration, cela représente en moyenne deux offres d'emploi non pourvues par établissement.


TF1 | Reportage Tiphaine Leproux, Marine. Chaize, Charlotte Gerbelot

Tout
TF1 Info