Le 20h

Salariés : pourquoi ils veulent être augmentés

Publié le 18 octobre 2022 à 20h04
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Quelles sont les situations des chauffeurs routiers, des cheminots, des enseignants et des salariés du privé ?
Quelles sont leurs revendications ?

Il passe ses journées derrière son volant du lundi au vendredi. Il fait 150 000 kilomètres tous les ans. Guillaume Tanguy est routier depuis 21 ans et gagne 2 100 euros nets par mois. Son patron lui verse en plus, 35 euros par jour pour faire face à ses frais quotidiens. Mais avec l’inflation, c’est insuffisant. Depuis un an, à la fin du mois, il ajoute de sa poche 300 euros de sa poche pour couvrir ses frais professionnels. Il a trois enfants, entre l'alimentation, l’énergie et le loyer, il a fait ses comptes, il lui manque 500 euros. Son salaire n’a pas évolué depuis quatre ans.

Sophie Fratczak, elle n’a pas été augmentée depuis trois ans. Elle est cadre dans une entreprise privée, Capgemini, payée 2 437 euros nets par mois. Son employeur n’a prévu pour l’instant aucune augmentation pour 2023. À l’heure où beaucoup d’entreprises optent pour des primes, elle espère une vraie augmentation de salaire.

Axel Persson, lui, a été augmenté cet été de 1,4%. Il est conducteur de train de banlieue à la SNCF depuis 14 ans. Il touche 2 400 euros nets par mois, dont 700 euros de prime de déplacement et de pénibilité. Il réclame 5% d’augmentation pour compenser l’inflation, mais aussi parce que son métier a beaucoup changé. À ses yeux, la seule solution, c’est d’augmenter les salaires et de recruter davantage.

TF1 | Reportage F. Chadeau, F. Couturon, I. Bornacin


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info