Salmonellose dans les Kinder : accusé d'avoir tardé à réagir, Ferrero conteste

Julien Vattaire avec AFP
Publié le 14 avril 2022 à 11h39, mis à jour le 14 avril 2022 à 16h32

Source : JT 20h WE

Des produits de Ferrero ont entrainé 150 cas de contaminations à la salmonellose en Europe.
Le groupe italien est accusé d'avoir tardé à réagir pour faire retirer les produits.
Le premier cas de contamination a été déclaré le 21 décembre 2021.

Cible d'accusations, Ferrero se défend. Depuis que 150 cas de contaminations à la salmonellose ont été déclarés en Europe à la suite d'une consommation de produits Kinder, le groupe italien est sous le feu des critiques. Il lui est notamment reproché de ne pas avoir réagi immédiatement alors même que le premier cas détecté, en Angleterre, remonte au 21 décembre. "Qu'a donc fait Ferrero entre décembre et mars ?", s'est donc interrogé Camille Dorioz, responsable des campagnes de Foodwatch, s'offusquant de voir que le rappel des produits en France n'ait été ordonné que le 4 avril. 

Pour sa défense, Ferrero fait remarquer qu'au moment du premier cas détecté, le 21 décembre en Angleterre, aucun lien avec les chocolats Kinder n'avait été établi. Il faut ensuite remonter au 23 mars pour trouver trace d'une première alerte émise par les autorités britanniques. Ces dernières ont alors avisé le groupe italien que ses produits pourraient être à l'origine de contaminations aux salmonelles

De son côté, la branche française du confiseur n'a "été alertée que le 30 mars par la direction départementale de protection des populations (DDPP)", a fait savoir la direction. Par ailleurs, Ferrero indique dès le 15 décembre avoir identifié et bloqué dans son usine belge des lots contaminés par des salmonelles et dit avoir pris des mesures d'hygiène pour éliminer la présence de la bactérie. À ce moment-là, les autorités sanitaires belges n'ont pas été prévenues. 

Une usine belge au cœur d'une enquête

"L'enquête est en cours et vise à comprendre pourquoi des gens sont tombés malades alors qu'on avait bloqué les produits", explique-t-on chez Ferrero France à propos des investigations menées par la justice belge. Désormais, l'ensemble des chocolats produits dans la fabrique d'Arlon ont été rappelés depuis le 8 avril. Faute de garanties, l'agence sanitaire belge a ordonné la fermeture de l'usine. 


Julien Vattaire avec AFP

Tout
TF1 Info