Les Français face à la pénurie de carburants

Vélo, covoiturage, location... le boom des plans B au carburant

TF1 | Reportage Jean-Pierre Féret, Imane Rachati, Stéphane Deperrois
Publié le 12 octobre 2022 à 11h12
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Comment faire pour se déplacer, aller au travail alors que les carburants ont disparu dans un tiers des stations-service ?
Location de voitures ou de scooter électrique, covoiturage, trajet en autocar... Nous avons testé toutes les solutions.

Conséquences de la pénurie de carburant, on circule bien, même en région parisienne. Privés d'essence, les Français ont laissé leurs voitures au garage. En ville, il y a le vélo ou la marche à pied. Mais, pour de plus longues distances, les bus longue distance séduisent de nouveaux adeptes. "Depuis les pénuries d'essence, on a pu observer qu'il y avait une augmentation de la clientèle. Il y a pas mal de bus qui sont complets", constate Mehdi Matari, agent d'accueil chez Bus Blablacar.

Depuis le début de la semaine, tous ceux qui ont besoin de se déplacer cherchent un plan B. Sur la plateforme de covoiturage Klaxit, spécialisé dans les trajets domicile travail dans plus de 35 villes, le nombre de demandes explose. "On a fait plus 50% d'inscription dimanche dernier par rapport à un dimanche classique", indique dans le sujet en tête d'article son président-fondateur, Julien Honnart. "Plus 70% sur lundi. Et en Île-de-France, on est même à 80% d'inscriptions supplémentaires par rapport à d'habitude". Encore faut-il que des automobilistes qui prennent des passagers aient pu faire le plein...

Boom des réservations de véhicules électriques

L'autre option se révèle électrique. Scooters Zeway propose des locations de deux-roues avec la possibilité d'échanger sa batterie vide contre une batterie chargée dans des points relais. Depuis ce week-end, les demandes affluent. "C'est en gros 40 % en plus, avec surtout des clients qui viennent essayer, qui font mention en fait de la complexité d'aller faire leur plein dans des stations essence classiques", affirme à TF1 la cofondatrice de cette start-up, Stéphanie Gosset.

Lire aussi

Le même phénomène se produit au sein de la société de location de voiture Sixt France. Jusqu'à alors, les réservations de véhicules électriques étaient marginales. Cette semaine, 70 % de leur flotte est louée, comme l'explique son directeur général, Marc Aubrée. "Ça touche tous les segments puisqu'on propose des véhicules depuis les petites Smart jusqu'aux Tesla. On a déjà des demandes pour des locations à partir de vendredi samedi pour des personnes qui anticipent les difficultés", dit-il, dans le sujet en tête de cet article. Et peut-être que pour certains, il s'agira d'un déclic pour passer définitivement au moteur électrique...


TF1 | Reportage Jean-Pierre Féret, Imane Rachati, Stéphane Deperrois

Tout
TF1 Info