Seulement huit pistes ouvertes à Super-Besse : comment la station s'adapte au manque de neige

par La rédaction de TF1 TF1 | Reportage Guillaume Frixon, Céline Olive, Thibault Petit
Publié le 5 février 2024 à 11h08, mis à jour le 5 février 2024 à 11h53

Source : JT 20h WE

Face au redoux, la neige se fait rare dans les Pyrénées et dans le Massif Central.
A Super-Besse, huit pistes étaient ouvertes ce dimanche, grâce à la neige artificielle uniquement.
La station a notamment investi dans une piste de luge quatre saisons, construite sur le tracé d'une ancienne piste rouge, à la place d'un ancien télésiège.

De près, la neige est bien là. De loin, c'est une autre histoire. Ce dimanche 4 février, à Suber-Besse, la deuxième plus grande station de ski du Massif Central, huit pistes étaient ouvertes, soit le tiers seulement du domaine skiable. Et ce, uniquement grâce à la neige artificielle, alors que le mercure indiquait 15°C dans l'après-midi à 1300 m d'altitude. 

"L'enjeu c'est d'offrir un modèle économique qui ne soit pas hyper saisonnier mais beaucoup plus large afin que les gens puissent continuer à vivre dans notre territoire de montagne", explique dans le reportage en tête de cet article Lionel Gay, maire de Besse-et-Saint-Anastaise. Dans ce but, la commune a investi 3,4 millions d'euros dans la construction d'une piste de luge quatre saisons, installée sur le tracé d'une ancienne piste rouge, à la place d'un ancien télésiège. 

Dans les Pyrénées, où le thermomètre affichait 24°C à Saint-Lary, à 800 m d'altitude, les traineaux ne glissent plus, ils roulent. comme les tire-fesses. La station a déjà investi quatre millions d'euros pour s'adapter au réchauffement climatique. Mais toutes ces nouvelles activités, même ouvertes à l'année, sont moins rentables que quelques mois de sport d'hiver.


La rédaction de TF1 TF1 | Reportage Guillaume Frixon, Céline Olive, Thibault Petit

Tout
TF1 Info