Le 20h

SNCF : pourquoi cette grève en plein début des vacances ?

La rédaction de LCI | Reportage vidéo L. Deschateaux, L. Palmier, J. Clouzeau, A. Mersi, F. Der Stepanian, F. Fernandez
Publié le 15 décembre 2021 à 13h00
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

MOUVEMENT SOCIAL - La grève annoncée à la SNCF pour le week-end prochain peut-elle encore être évitée ? Alors que des négociations sont en cours, on se penche sur les revendications des syndicats.

Allez-vous pouvoir prendre votre train pour les fêtes de fin d'année ? C’est la grande question que se posent de nombreux voyageurs à quelques jours des vacances de Noël. En effet, les principaux syndicats de cheminots appellent à la grève, dès jeudi soir et jusqu’à lundi matin. 

Les syndicats réclament l'amélioration des conditions de travail, des embauches pour pallier des effectifs insuffisants, des hausses des salaires ou encore "une prime Covid". Les perturbations concerneraient principalement les axes TGV Sud-Est vers Lyon ou Nice et Sud-Ouest vers Bordeaux ou Rennes.

Les syndicats avaient déjà appelé à la grève la veille des vacances de la Toussaint, fin octobre. Début novembre, la direction leur avait proposé une "prime pouvoir d'achat" allant jusqu'à 600 euros et une revalorisation des bas salaires. Pour les syndicats cependant, ce n'est pas suffisant, en particulier avec la crise sanitaire.

"Je ne dis pas qu'il y a zéro de chez zéro. Ils nous ont donné deux, trois petites 'primettes' à droite à gauche pour compenser quoi ? Tous les collègues qui se sont fait cracher dessus pendant 2 ans, parce que c'est ça la réalité. Aujourd'hui, on a assuré nos missions de service public de façon exemplaire, comme peu de pays l'ont fait", explique Fabien Villedieu, délégué syndical Sud-Rail.

Suite à cette menace de grève, les négociations entre la SNCF et les syndicats ont repris. Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, et le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, ont dit mercredi espérer arriver rapidement à un compromis qui permettrait d'éviter le mouvement social. "Il y aura des trains pour partir en vacances. Le sujet, c'est de savoir combien", a tenté de rassurer le ministre. Il a cependant estimé que ce serait "plus d'un train sur deux, et en tout cas pas un train sur cinq".

"On le saura très vite ce matin et, de toute façon, l'offre de transport sera communiquée aux voyageurs dans le courant de l'après-midi", a indiqué de son côté le PDG du groupe au Club de l’Économie du Monde. Les voyageurs sont donc priés d'attendre. En cas de voyage prévu ce weekend, un SMS ou un mail en cas d'annulation devrait être envoyé à l'avance.

D'autant que la période des fêtes de fin d'année est cruciale pour la SNCF. Plus de 3,2 millions de Français ont déjà réservé leurs billets pour les vacances. Le manque pour l'entreprise pourrait donc être considérable. 


La rédaction de LCI | Reportage vidéo L. Deschateaux, L. Palmier, J. Clouzeau, A. Mersi, F. Der Stepanian, F. Fernandez

Tout
TF1 Info