La France fait-elle les bons choix face au virus ?

SOS commerces : les centres de loisirs indoor au bord du gouffre

Publié le 23 novembre 2020 à 13h14, mis à jour le 23 novembre 2020 à 15h58
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - De nombreux secteurs sont touchés par la crise du Covid-19, à l'instar des entreprises de loisirs en intérieur comme les bowlings ou les lasers games. Aujourd'hui, 30 000 emplois sont menacés.

Christophe de Castro est le PDG de l'Extra-Laserbowl, à Ballainvilliers (Essonne). C'est un complexe de loisirs de 2 500 mètres carrés avec bowling, cafétéria, et surtout un laser game qui attire certains samedis environ 1 500 ados et leurs parents. Le centre, d'habitude si bruyant, est actuellement désert. Il avait rouvert au mois de juin avec toutes les précautions sanitaires, mais les clients n'étaient alors pas au rendez-vous.

A cause du virus, l'établissement a ainsi perdu la période la plus importante que représente celle juste avant l'été. Et désormais, depuis fin octobre, ses neuf employés sont de nouveau au chômage partiel. Malgré une énorme baisse du chiffre d'affaire, Christophe doit payer les charges fixes, à commencer par son loyer, qui s'élève à 37 000 euros par mois. Le propriétaire a accepté de suspendre le versement, mais ils seront dus en janvier 2021.

Le PDG espère aujourd'hui une nouvelle aide de l'Etat pour préserver sa trésorerie lorsque l'activité reprendra, jugeant celle du premier confinement insuffisante.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info