Incendies, restrictions d'eau : une sécheresse historique

Sourciers : les secrets des chercheurs d'eau

Publié le 6 août 2022 à 20h16, mis à jour le 6 août 2022 à 23h11
JT Perso

Source : JT 20h WE

Face à la pénurie, tous les moyens sont bons pour tenter de trouver de l’eau.
Les sourciers reprennent leur baguette pour déterminer l’emplacement de nouveaux points d’eau.
Une méthode ancestrale et un peu mystérieuse qui s’apprend.

Un simple bâton dans les mains pour trouver une source d’eau. La méthode marche-t-elle ? Plus ou moins cette fois-ci. Le formateur revient au classique. Ses apprentis sourciers, munis de deux antennes, commencent à prendre leur marque. Tous rêvent de trouver l’eau avec un rien comme le font les sourciers : une pendule, une baguette et même un cintre. Jean-Paul Eludut n’aime pas parler de don ni de magie, plutôt d’une tradition transmise aussi à ses petites-filles.

En 1976 déjà, des chercheurs d’eau revenaient à la mode, du fait de la sécheresse. Une musique inquiétante pour souligner l’étrangeté de la pratique. Cela fait six siècles que les sourciers font l’objet de défiance et de curiosité. Avoir le fluide n’a rien de scientifique. Ce qui n’empêche pas l’activité de prospérer, actuellement encore.

Nicolas Busnot est sourcier, de père en fils. Il vient d’installer un puits chez un particulier. Cet été, les commandes ont grimpé de 25%. Les clients, comme Christian, souffrent cette année de sécheresse et souhaitent gagner en autonomie. Loin de faire l’unanimité parmi les scientifiques, la pratique regagne du terrain.

TF1 | Reportage C. Colin, A. Guérard


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info