Suicide de Nicolas, 15 ans, à Poissy : quelles sanctions pour l'académie de Versailles ?

par M.T Reportage David de Araujo, Ani Basar, Florian Le Goïc
Publié le 9 novembre 2023 à 0h15

Source : TF1 Info

Un courrier au ton menaçant avait été envoyé en mai par le rectorat de Versailles aux parents de Nicolas, 15 ans, qui s'étaient plaints du harcèlement que subissait leur fils.
Quatre mois plus tard, l'adolescent s'est donné la mort à Poissy (Yvelines), au lendemain de la rentrée scolaire.
Quelles pourraient être les sanctions pour l'académie de Versailles ? TF1 fait le point.

Elle n'a plus remis les pieds à l'académie de Versailles depuis quatre mois. Pourtant, l'ancienne rectrice Charline Avenel est au cœur de toutes les conversations. "Chacun doit assumer ses responsabilités, ce qui s'est passé est dramatique", s'exprime anonymement un fonctionnaire ce mercredi 8 novembre. Un courrier au ton menaçant avait été envoyé en mai dernier par le rectorat de Versailles aux parents de Nicolas, 15 ans, qui s'étaient plaints auprès de l'établissement du harcèlement que subissait leur fils. L'adolescent s'est donné la mort quatre mois plus tard à Poissy (Yvelines), au lendemain de la rentrée scolaire. 

Ce mardi 7 novembre, le ministre de l'Éducation Gabriel Attal a annoncé souhaiter l'examen d'"une procédure disciplinaire" à l'encontre de l'ancienne rectrice de Versailles après le suicide de Nicolas. Jusqu'ici, une mission d'inspection a enquêté "sur les conditions dans lesquelles ce courrier aux termes profondément choquants a pu être adressé à cette famille. (...) Ce qui ressort des travaux de la mission, c'est que ce courrier, en ces termes, n'aurait jamais dû être adressé à cette famille, dans cette situation", a commenté  Gabriel Attal. 

Derrière les murs de l'académie de Versailles, la procédure lancée à l'encontre de l'ancienne patronne divise. "Là, on s'acharne. C'est devenu une chasse à l'homme", confie anonymement un autre fonctionnaire, interrogé dans le reportage en tête de cet article.  Selon nos informations, aucun autre membre du rectorat ne serait visé par une enquête interne. Charline Avenel, rectrice de l'académie de Versailles d'octobre 2018 à juillet 2023, "a appris avec stupéfaction que le ministre de l'Éducation entendait engager des poursuites disciplinaires à son encontre, alors même que le rapport d’inspection ne retiendrait aucune faute ni manquement la concernant", a réagi son avocat, Me Sébastien Schapira, dans un communiqué. 

Un avertissement ou un blâme pour Charline Avenel

Que risque alors Charline Avenel, qui travaille aujourd'hui dans le secteur privé, mais garde son statut de fonctionnaire ? Selon différentes sources contactées par nos équipes, il n'y aurait pas de révocation prévue ni de conséquences financières. Elle encourt un avertissement ou un blâme, de quoi freiner sa carrière si elle décidait un jour de revenir dans la fonction publique. "Il est impératif, (...) dans un souci de transparence, que ce rapport soit rendu public dans les plus brefs délais", a réagi son avocat, interrogé par TF1. D'après lui, les preuves contenues dans ce rapport, dont la publication est prévue dans plusieurs semaines, seraient insuffisantes. 

Gabriel Attal avait qualifié ce courrier de "honte" et ordonné une enquête administrative. Il avait également annoncé le lancement d'un audit sur la gestion des cas de harcèlement lors de l'année scolaire 2022/2023 dans chaque académie. Les services de l'académie de Versailles et son ancienne rectrice étaient depuis sous le feu des critiques. Le harcèlement à l'école est au cœur de l'actualité depuis plusieurs mois, après une série de cas dramatiques, dont le suicide de Lindsay, 13 ans, en mai dans le Pas-de-Calais. 

Le gouvernement a annoncé depuis l'été une série de mesures contre ce "phénomène massif", la Première ministre promettant une "mobilisation générale". À quelques jours de la journée nationale de lutte contre le harcèlement, le 9 novembre, Gabriel Attal a raconté avoir lui-même subi "un déferlement d'insultes et d'injures" à "la fin du collège".


M.T Reportage David de Araujo, Ani Basar, Florian Le Goïc

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info